ACCUEIL >Actualité

Équilibre Femmes/Hommes dans les médias

lundi 14 décembre 2015, par SIGNIS

Bruxelles, Victoria, 14 décembre 2015 (Seychelles News Agency/SIGNIS). Dans la région de la SADC (Communauté de Développement d’Afrique Australe), les Seychelles sont le premier pays de la région ou il y a plus de femmes journalistes que d’hommes, avec un chiffre de 61 %, très loin devant la Namibie avec 42%.

« Équilibre Femmes/Hommes dans les médias, source de modernité » était d’ailleurs le thème du 23e séminaire du SEFOR (Séminaire de Formation) du CIRTEF, le Conseil International des Radios et Télévision d’expression française, organisé aux Seychelles du 28 octobre au 1er novembre dernier. Environ 150 délégués de plus de 30 pays membres se sont réunis sur Mahé, l’île principale des Seychelles, pour échanger leur savoir-faire entre pays du Sud et du Nord.

Le CIRTEF a permis à de nombreux réalisateurs seychellois d’être formés à l’audiovisuel et de diffuser à travers la chaîne TV5 monde des émissions produites par des Seychellois. Le président des Seychelles, James Michel, qui détient le portefeuille de l’information, a souhaité qu’il y ait plus de création de la part des pays du Sud. « Je vous encourage à ouvrir plus largement les ondes de vos radios et les écrans de vos télévisions à la création, aux expériences, et aux activités des pays du Sud, de l’Afrique, et de l’Océan Indien. Autant de pays innovants qui participent à la narration du monde francophone » a-t-il dit lors de la cérémonie d’ouverture de la rencontre.

Le SEFOR était aussi l’occasion pour la télévision seychelloise SBC, de rappeler qu’elle mène actuellement des essais pour passer de l’analogue au numérique. Si tout se passe bien, dès l’année prochaine, les 93 000 habitants des Seychelles recevront la télévision par le signal numérique. Deux chaînes de télévision sont actuellement accessibles gratuitement, à travers l’archipel : la SBC, et TV5 monde.

JPEG - 13.4 ko
James Michel

Plusieurs entreprises privées proposent également des bouquets numériques. Le secrétaire général du CIRTEF, Guila Thiam, a souhaité repartir des Seychelles avec la déclaration « de Victoria », qui ouvrira de nouvelles perspectives aux médias Francophones.
« Cette déclaration qui nous placerait sur le chemin de l’innovation continue, de la valorisation du patrimoine audiovisuel, du renforcement de la collaboration entre créateurs de contenu, entre médias et qui élargirait nos partenariats vers d’autres partenaires du monde numérique et vers les nouveaux médias » a déclaré Thiam.

Abonnez-vous à notre Newsletter
SIGNIS in the world
Choose your organization in the world.

Adds