ACCUEIL >Actualité

Le prix Ratzinger 2015 à un Libanais et à un Brésilien

mercredi 18 novembre 2015, par SIGNIS

Cité du Vatican, Bruxelles, 18 novembre 2015 (RV/SIGNIS/PCCS). Cette semaine est une semaine importante pour approfondir et valoriser la pensée théologique et la vie de Joseph Ratzinger. Une bibliothèque entièrement consacrée au Pape émérite a été inaugurée mercredi 18 novembre à l’intérieur du collège teutonique au Vatican. Le cardinal Gianfranco Ravasi, président du Conseil pontifical de la Culture, doit prendre la parole sur le thème : « De la Bible à la bibliothèque – Benoît XVI et la culture de la parole ».

Cette « Bibliothèque romaine Joseph Ratzinger – Benoît XVI », disposera d’environ mille volumes dans différentes langues, dont plus de 200 offerts par le pape allemand, qui pourront être consultés plusieurs après-midi par semaine. Il s’agit d’une initiative soutenue par la Fondation vaticane Joseph Ratzinger-Benoît XVI. Fondation qui lundi 16 novembre a présenté au Vatican le prix Ratzinger 2015.

Professor Mario de Franca Miranda, SJ, and Professor Nabil el-KhouryUn Libanais et un Brésilien sont cette année les deux lauréats du prix Ratzinger 2015 : Nabil el-Khoury et Mario de França Miranda. Un prix qui leur sera remis le 21 novembre 2015.

Nabil el-Khoury est l’auteur de nombreuses publications. Il a traduit en arabe les œuvres de Joseph Ratzinger, puis du Pape Benoît XVI. Il a étudié en Allemagne, notamment à l’Université de Ratisbonne, où Joseph Ratzinger fut son professeur.

Mgr Giuseppe Scotti, président de la fondation, a souligné l’importance de ce choix. « Pensez, a-t-il déclaré, ce que signifie ce prix, donné, dans le contexte actuel, à une importante personnalité du monde arabe ; cela veut dire que le monde arabe est un monde capable de dialogue. Il possède des universités où il est possible d’étudier, de discuter, d’approfondir non seulement la foi mais aussi d’entrer en dialogue avec d’autres religions. »

Mario de França Miranda a quant à lui enseigné la théologie dogmatique au Brésil, à l’Université catholique pontificale de Rio de Janeiro et à la faculté théologique de la Compagnie de Jésus à Belo Horizonte, au sud-est du pays. Il s’est aussi intéressé aux « nouveaux défis théologiques de ces dernières années », a expliqué Mgr Luis Francisco Ladaria Ferrer, membre du comité scientifique de la Fondation Ratzinger, tels « la théologie des religions » ou « l’inculturation de la foi ».

Il fut membre de la Commission théologique internationale, alors que le cardinal Ratzinger en était le président en tant que préfet de la Congrégation pour la Doctrine de la Foi. Sa nomination, a expliqué Mgr Luis Francisco Ladaria Ferrer, est un hommage à l’Amérique latine, qui « a donné à l’Église le premier pape non européen ». (AG-HD)

Abonnez-vous à notre Newsletter
SIGNIS in the world
Choose your organization in the world.

Adds