ACCUEIL >Actualité

Message de Noël du Président de SIGNIS

jeudi 22 décembre 2016, par SIGNIS

JPEGLa Havane, 19 décembre 2016

A tous les membres et associés de SIGNIS

Chers collègues,

Noël est à nouveau là, emplissant nos cœurs de la réponse de Dieu à notre désir de paix. Ces derniers temps, j’ai reçu de nombreux messages bien intentionnés via les réseaux sociaux, se plaignant du fait que nous célébrions Noël, alors qu’il y a tant de choses négatives autour de nous : violence, injustice, pauvreté nous entourent et leur présence ne semble pas diminuer. Je comprends ces sentiments et je compatis avec la solidarité exprimée dans ces messages, mais j’ai bien peur qu’ils manquent l’essentiel. Comme le Pape François nous l’avait déjà rappelé l’an dernier : Noël, ce n’est pas les lumières, les paillettes et la fête, c’est Dieu qui entre dans l’histoire. C’est l’Emmanuel : le Dieu-avec-nous. Comment pourrions-nous dès lors ne pas fêter ?

Le Pape François a insisté sur le fait que la récente fin de l’année sainte du jubilé de la miséricorde ne signifiait en aucun cas que la miséricorde ne soit plus centrale pour l’Eglise. D’ailleurs, c’est la miséricorde qui anime la manière la plus adéquate de fêter Noël, prendre soin de ses voisins. Dans un monde où il y a peu de raison d’espérer, nous, chez SIGNIS, nous sommes engagés à promouvoir des récits d’espoir. Il est difficile de penser à une façon plus appropriée de célébrer Noël.

Quand on regarde 2016, on peut constater qu’il y a beaucoup de choses pour lesquelles nous pouvons être reconnaissants. Durant toute l’année, les membres de SIGNIS ont fait preuve d’une énergie et d’une créativité sans faille dans de nombreux programmes développés dans nos régions et pays membres, pour la plupart au niveau local : de nombreux projets ont été concrétisés dans l’éducation à la communication et aux médias, comme par exemple le Communications Lab ou l’organisation de nombreux ateliers radio, un média qui, pendant longtemps n’avait pas bénéficié de l’attention qu’il mérite. Les producteurs de télévision se sont réunis lors d’un séminaire pour discuter autour du thème « refléter l’Eglise dans nos productions », et comme toujours, la participation dans des festivals de cinéma et de télévision a été très importante. Nous avons été actifs dans un grand nombre d’initiatives socialement bénéfiques, et notre présence sur les réseaux sociaux continue de s’accroître. Toutes ces activités sont autant de signes que l’Association vit et se porte bien.

Il y a également eu des développements significatifs à l’intérieur-même de SIGNIS : notre Conseil d’Administration s’est réuni en juin au Québec, à l’Université Laval où nous tiendrons notre congrès mondial du 19 au 22 juin prochain. Le CA a visité les différentes options de logement et de salles de réunions pour les différentes sessions et ateliers du congrès. Une attention particulière a été dédiée à la kyrielle de détails organisationnels liés à un tel événement. Ce congrès aura la particularité de se tenir au même moment et au même endroit que la Conférence des médias catholiques, la réunion annuelle de la Catholic Press Association of the United States and Canada (CPA). J’en profite pour vous rappeler que les inscriptions pour le congrès sont ouvertes.

Les Exécutifs ont renforcé les contacts avec le Secrétariat pour les communications du Vatican, en rencontrant à deux reprises cette année le Préfet Msg. Dario Viganò, et grâce à la participation du Dr. Nataša Govekar, directrice du département théologico-pastoral, au séminaire de télévision organisé à Taiwan. Les exécutifs ont également rencontré le préfet du nouveau Dicastère pour les Laïcs, la Famille et la Vie, le Cardinal Kevin Farrell. Ce Dicastère a absorbé l’ancien Conseil Pontifical pour les Laïcs, et est dès lors notre référent canonique au Saint-Siège.

Notre secrétariat général à Bruxelles est en pleine réorganisation administrative. Même si les changements sont encore en cours, on remarque déjà des résultats positifs, qui amélioreront la qualité du travail et des services que l’on propose aux membres.

SIGNIS Services Rome a tenu cette année un évènement très fructueux : la présentation de ses services et activités auprès d’un grand nombre d’officiels du Vatican et de représentants de communautés religieuses basées au Vatican, en particulier celles avec une forte activité missionnaire. L’événement s’est tenu au Palazzo San Calisto, où se trouvent les bureaux de SSR.

Cette année, j’ai eu le privilège de participer aux assemblées régionales d’Asie au Myanmar, et d’Amérique Latine au Paraguay. Ces deux réunions étaient très intéressantes, et furent de bonnes opportunités pour voir de près les capacités de nos membres à coordonner leurs efforts pour faire face aux nombreux défis présents dans leurs régions.

Ce sens unique de l’émerveillement que nous expérimentons en présence de la scène de la Nativité, avec le Roi de l’Univers né parmi les plus pauvres des pauvres, est le réel esprit de Noël. Le Seigneur Jésus-Christ est la raison de notre joie ; le fait qu’Il devienne l’un de nous est notre raison d’espérer. C’est Lui que nous fêtons et annonçons au monde, en aspirant à construire une Culture de Paix. « Gloire à Dieu au plus haut des cieux et paix sur la terre aux hommes qu’il aime » (Lc. 2,14)

C’est par ces mots et ces pensées que je me joins à mes vice-présidents, Lawrence John Sinniah et Frank Frost, pour vous souhaiter à tous une sainte fête de Noël et une très bonne année 2017.

Gustavo Andújar

Président de SIGNIS

Abonnez-vous à notre Newsletter
SIGNIS in the world
Choose your organization in the world.

Adds