ACCUEIL >Actualité

Nouveaux artisans pour une Culture de Paix en Asie.

mercredi 2 décembre 2015, par SIGNIS

Phnom Penh, 2 décembre 2015 (SIGNIS/ L Jay/ Larry Rich). Au Cambodge et en Malaisie, des jeunes asiatiques se sont réunis à la fin du mois d’octobre et au début de novembre pour deux ateliers ayant pour but de former la prochaine génération de communicateurs de l’Eglise. Les ateliers constituent des étapes concrètes vers les deux buts soulignés dans le Future Search process lors du dernier Congrès : faire participer la jeunesse et collaborer avec les organisations sœurs pour des projets communs. Pax Christi, Maryknoll et Fondacio se sont joints à SIGNIS pour rendre les événements possibles.

Des nouveaux artisans pour une culture de Paix (New Artisans for a Culture of Peace), un atelier de 10 jours, s’est tenu au Centre de Communication Catholique (CSC) à Phnom Penh, Cambodge. Un projet de SIGNIS Asie en collaboration avec Maryknoll et Pax Christi.

11 jeunes ont participé, venant du Bangladesh, du Cambodge, d’Inde, du Japon, de Malaisie, du Myanmar, de Thaïlande, des Philippines et du Sri Lanka, tous envoyés par leurs diocèses ou des organisations locales de communicateurs catholiques. L’atelier s’est centré sur les communications sociales de l’Église et leur application dans le développement et la compréhension de comment fonctionnent les médias.

Des techniques de productions ont été enseignées par la réalisation de quatre petites vidéos. Chaque vidéo nécessitait de plus en plus de capacités et de connaissances. Tout d’abord, les participants ont été envoyés dans le voisinage afin d’enregistrer une histoire utilisant uniquement un smartphone.

Ils ont ensuite été séparés en équipe – un moyen important de développer des capacités communicationnelles interculturelles, vu le caractère international du groupe.

La deuxième vidéo consistait en la réalisation d’une campagne de plaidoyer d’une minute, sur un problème social. La troisième incluait la couverture d’un projet de Maryknoll au service des malentendants, ce qui demandait des recherches avant la production et une planification. La production finale les a menés vers un projet missionnaire laïque japonais dans ce que l’on appelle « le village poubelle », où chacune des trois équipes a reçu un sujet différent sur lequel se centrer, dans un environnement exigeant.

A côté de cela, il y a eu des sessions sur l’utilisation des messages et des photos sur Facebook, et une discussion étendue sur l’éthique et la publicité, utilisant des matériels des médias locaux amenés au séminaire par les participants. Un devoir photographique lors d’une visite du Musée du génocide de Tuol Sleng a mené le groupe à une réflexion profonde.

La veille de la clôture de l’événement, il y a eu un temps de prière dans l’esprit de Taizé, durant lequel les Nouveaux Artisans se sont engagés à continuer à apprendre et à travailler en tant que réseau dans leurs régions respectives – Asie du Sud et de l’Est. Les participants ont reçus des certificats lors de la cérémonie de clôture, et ont écouté un discours du Père Chatsirey Roeung, Chancelier de vicariat de Phnom Penh, représentant le Vicaire Apostolique Olivier Schmitthaeusler.

En Malaisie, une douzaine de jeunes travailleurs pastoraux affiliés avec la fondation laïque missionnaire Fondacio ont rencontré le Conseil des Eglises à Petalling Jaya pour une version intensive de six jours de l’atelier des Nouveaux Artisans, appelée « Au-delà de la lentille ». L’atelier avait pour but l’utilisation des médias dans leur travail pastoral afin de créer une culture de paix. Les participants venaient de Malaisie de l’Est et de l’Ouest ainsi que de Brunei. L’évènement était un projet commun de SIGNIS Malaisie et de Fondacio.

L’atelier s’est clôturé par une session d’une journée sur le cinéma et son utilisation dans la réflexion pastorale, à laquelle ont également assisté des membres des paroisses locales.

Les ateliers étaient le fruit de la réflexion du directeur du pôle Éducation aux Médias, Lawrence John, depuis que ce projet VJ a été établi en 2009. Larry Rich, de SIGNIS aux États-Unis, a travaillé en tant que meneur de projet avec Lawrence John pour approfondir le développement du plan de l’atelier. Michael Jones de Maryknoll a rejoint l’équipe dans la facilitation actuelle des deux ateliers. Au Cambodge, Vi Cao, ancien VJ, a joué un rôle vital dans la coordination et le déroulement des ateliers. Dr. Magimai Pragrasam de SIGNIS Inde a également rejoint l’équipe en tant que présentateur à Phnom Penh. Au Cambodge, on remercie chaleureusement Ly Sovanna, vice-président de SIGNIS Asie et Directeur de CSC et son équipe, dont la collaboration était indispensable.

L’espoir à long terme est de développer encore plus et d’offrir l’atelier dans d’autres régions de SIGNIS, ainsi que de devenir autofinancé en contribuant financièrement au budget global.

Découvrez ici les photos de l’évènement.

Regardez ici l’une des vidéos. Et visionnez en plus sur la chaine YouTube..

Abonnez-vous à notre Newsletter
SIGNIS in the world
Choose your organization in the world.

Adds