ACCUEIL >Actualité

Retour sur les Journées salésiennes de communication 2016

mercredi 4 mai 2016, par SIGNIS

Rome, 4 mai 2016 (ANS). Ces 29 et 30 avril derniers, se sont tenues à Rome les Journées Salésiennes de Communication 2016. Cette 5ème édition s’est déroulée à l’Université Pontificale Salésienne et a vu 160 jeunes se réunir autour du thème « Communication et miséricorde : une rencontre féconde ». Comment être un communicateur attentif, comment bien utiliser Internet, qui est désormais un outil de communication important ? Voilà quelques questions abordées durant ces deux jours.

Tout d’abord, le P. Giulio Albanese, Missionnaire combonien et journaliste, fondateur de la « Missionary Service News Agency » (MISNA) et actuellement Directeur des « Popoli e Missione » et « Il ponte d’oro » ; et Mme Rita Marchetti, professeur de Théories et techniques des média digital à l’Université de Perugia ont introduit le programme des deux journées.

Le P. Albanese a invité les participants à être des communicateurs attentifs et conscients : « Malgré le pouvoir et la force de l’information, nous ne savons presque rien du ‘village global’. Les informations qui nous arrivent sont pilotées (…) et pas toujours respectueuses de la réalité et de la diversité. En m’occupant de journalisme et en m’ouvrant aux réseaux sociaux j’ai découvert cette vérité : la communication est mission et la mission est communication ! ».

Mme Marchetti a ensuite démontré en quoi l’Eglise est une réalité digne d’une couverture médiatique. L’avènement des réseaux sociaux a offert à l’Eglise la possibilité de multiplier ses communicateurs : il y en a des milliers, des jeunes et des moins jeunes. Cependant, il ne faut pas oublier la condition nécessaire d’avoir une bonne e-réputation, construite sur les valeurs de l’Evangile.

Le reste de la première journée a été dédié à l’approfondissement du thème principal, selon différentes perspectives : parmi les réfugiés en Grèce ; dans les périphéries romaines ; parmi les réfugiés accueillis à Rome ; parmi les détenus, parmi les victimes de la traite d’êtres humains.

Le deuxième jour a été principalement consacré à des ateliers d’analyse des médias. Ces ateliers ont aidé les participants à comprendre comment les médias traditionnels, le théâtre, l’art et la communication humaine, peuvent communiquer la miséricorde.

Le P. Filiberto Gonzalez, conseiller général pour la communication sociale, a conclu en invitant les jeunes en formation à être des éducateurs réfléchis et des apôtres audacieux, tout comme l’était Don Bosco.

Abonnez-vous à notre Newsletter
SIGNIS in the world
Choose your organization in the world.

Adds