ACCUEIL >Actualité

Suppression des magazines religieux de la Radio Télévision Suisse.

mercredi 18 novembre 2015, par SIGNIS

Lausanne, Bruxelles, 18 novembre 2015( Raphaël Zbinden/ cath.ch-apic/SIGNIS). La Radio Télévision Suisse (RTS) a annoncé le 17 novembre 2015 la suppression de tous ses magazines religieux radio et télé pour 2017. Le média romand a expliqué cette décision à cath.ch.

Différents critères ont été pris en compte dans les mesures d’économies, dont “la capacité à concerner un large public”.

Après l’annonce de la suppression des magazines religieux, les médias chrétiens Cath-Info (catholique) et Médias-pro (protestant) ont dénoncé le jour-même, dans un communiqué, une mesure “inopportune et disproportionnée”. Barbara Stutz, cheffe de presse à la RTS, a répondu à cath.ch sur les principaux points soulevés par le communiqué des médias chrétiens.

Cath.ch : Est-il opportun de supprimer de telles émissions alors que la thématique religieuse est sans cesse présente dans l’actualité ?
Barbara Stutz : Ces questions sont effectivement très présentes dans le débat de société. Elles seront traitées dans d’autres magazines d’actualité et de société de la RTS, comme c’est déjà le cas actuellement. Cela permettra également de les rendre accessibles à un plus large public.

Cath.ch : Les économies auxquelles la RTS doit faire face correspondent à 3% de son budget global. Dans ce contexte, les coupes touchant les émissions religieuses ne sont-elles pas tout à fait disproportionnées, puisque RTS religion est amputé de 50% de ses forces ?
BS : Nous ne procédons pas à des coupes linéaires, que soit dans le choix des émissions touchées, ou par médias pour atteindre l’objectif de 11,4 millions d’économie. Les économies qui touchent les programmes tiennent compte de différents critères, dont la capacité à concerner un large public. Néanmoins, toutes les coupes sont difficiles et ne remettent pas en cause la qualité intrinsèque des émissions.

Cath.ch:Les décisions concernant la suppression d’une grande partie des émissions religieuses sont-elles définitives ou existe-t-il une marge de négociation ?
BS : La RTS est contrainte d’économiser 11,4 millions dès le 1.1.2016. L’atteinte de cet objectif nécessite la mise en œuvre des mesures prévues.
Cela dit, des émissions religieuses vont subsister au-delà de 2017 et la RTS entend maintenir les questions religieuses dans son offre de programme. Les modalités programmatiques et financières de la convention seront négociées en 2016.

Abonnez-vous à notre Newsletter
SIGNIS in the world
Choose your organization in the world.

Adds