ACCUEIL >Actualité

V COMLAC : une rencontre pour communiquer l’espérance

mercredi 12 octobre 2016, par SIGNIS

Paraguay, 12 octobre 2016 (AICA). Gustavo Andújar, le président de SIGNIS, a déclaré que le Vème Congrès de communication Latino-américain et caribéen (V COMLAC) a permis « de rencontrer des gens… nous avons eu l’opportunité de nous rencontrer personnellement, d’interagir face à face, d’approfondir l’amitié et l’affection… la rigueur académique du congrès s’est mêlée à de profondes valeurs humaines ».

Le V COMLAC s’est tenu du 6 au 9 octobre, dans la capitale du Paraguay, sous le thème « Communication, citoyenneté et démocratie : pour une vie remplie et solidaire ».

Cette rencontre continentale de communicateurs catholiques était organisée par l’Association de communicateurs du Paraguay (ACCP), membre de SIGNIS au Paraguay, et par l’Association catholique de communication latino-américaine et caribéenne (SIGNIS-ALC), avec le soutien de la Conférence épiscopale paraguayenne (CEP), le Conseil épiscopal latino-américain (CELAM), l’Association catholique mondiale pour la communication (SIGNIS) et l’association mondiale pour la communication chrétienne d’Amérique Latine (WACC-AL).

Education aux médias et culture démocratique

Le V COMLAC a commencé par une discussion sur la communication, la citoyenneté et la démocratie, avec les interventions de Mgr. Heriberto Bodeant, président du département de communication et presse du CELAM, Mónica Villanueva, du Pérou, María José Centurión, du Paraguay et José Luis Aguirre, de Bolivie. La conférence « la démocratisation des communications en Amérique Latine » s’est également tenue, sous la direction d’Elson Faxina, du Brésil, avec la participation de Susana Nuin, directrice de l’école sociale du CELAM ; José María Costa du Paraguay et de Luis Nocenti.

Durant tout le congrès, de nombreux ateliers sur l’éducation aux médias pour une culture démocratique ont été organisés. De plus les participants ont pu assister à des présentations de publications sur le cyber-journalisme, à des ateliers sur l’élaboration de médias écrits et de productions participatives audiovisuelles. Les participants ont également réfléchi sur l’actualité des communications en Amérique Latine et aux Caraïbes, selon la perspective d’une Eglise engagée avec la réalité sociale et les changements nécessaires pour affirmer la dignité de la personne.

Prendre soin de notre maison commune

Le Congrès s’est terminé par de nombreux appels, dont un lié à l’Encyclique Laudato si’, sur le soin de la maison commune.

Omar Bogado, vice-président de l’association CCCP SIGNIS-Paraguay, a noté que « la communication est un pont pour être avec l’autre, pour ressentir ce que l’autre ressent, découvrir et expérimenter ce que l’autre vit, et créer une affinité spirituelle avec l’autre ».

Communiquer la miséricorde, l’espoir et la confiance

La messe de clôture du congrès s’est déroulée dans la cathédrale d’Asunción et fut présidée par Mgr. Adalberto Martínez Flores, membre du mouvement des Focolares, président de la Commission de Communication de la conférence épiscopale du Paraguay et ex-président du département de communication et presse du CELAM.

Dans son homélie, monseigneur Martínez a rappelé que le COMLAC coïncidait avec l’année de la miséricorde, et que les communicateurs catholiques étaient appelés à transmettre la miséricorde de Dieu, en communiquant l’espoir et la confiance. Ils doivent également se faire l’écho des lignes directrices de la prochaine Journée Mondiales des Communications Sociales.

María José Centurión, présidente de SIGNIS-Paraguay et coorganisatrice du congrès, a exprimé avec émotion la joie d’avoir surmonté les nombreux défis survenus lors de l’année de préparation de l’événement, en soulignant que cela a été possible grâce au travail d’équipe, aux personnes passionnées par la communication et au service de la communauté.

Abonnez-vous à notre Newsletter
SIGNIS in the world
Choose your organization in the world.

Adds