ACCUEIL >Nos actions >Cinéma

Loi relative à l’industrie cinématographique en Cote d’Ivoire

vendredi 5 février 2016, par SIGNIS

Abidjan, Bruxelles, 5 février 2016 (SIGNIS/AllAfrica). Lentement mais sûrement, la Côte d’Ivoire se dote d’un cadre réglementaire sur le cinéma. L’objectif est de booster ce secteur qui se reconstruit, après de longues années de léthargie.

JPEG - 14.2 ko
Maurice Bandaman

En janvier s’est tenu, à l’initiative de la direction de la réglementation et du contentieux du ministère de la Culture et de la Francophonie, un atelier de validation des avant-projets de décret d’application des lois du 14 juillet 2014 portant sur la politique culturelle et relative à l’industrie cinématographique.

De nombreux experts (spécialistes et professionnels du cinéma, juristes et banquiers) ont planché sur quatre avant-projets de décret visant la mise en œuvre de ces deux textes de loi.

Présidant l’ouverture des travaux, M. Fausseni Dembélé, directeur de cabinet du ministère de la Culture et de la Francophonie, a exhorté les participants à faire des propositions concrètes pour « mettre en place un dispositif solide pour relancer le cinéma ivoirien ».

L’ambition du ministre de la Culture et de la Francophonie, Maurice Bandaman est de faire de l’industrie du cinéma un levier important de l’économie ivoirienne, à l’instar des nombreux pays, notamment l’Inde et les Etats-Unis, où le cinéma est un pilier du développement.

Abonnez-vous à notre Newsletter
SIGNIS in the world
Choose your organization in the world.

Adds