ACCUEIL >Nos actions >Cinéma >Critiques

Avril et le monde truqué

mercredi 4 novembre 2015, par SIGNIS France

(de Christian Desmares et Franck Ekinci. France/Canada/Belgique, 2015, 1h45. Festival d’Annecy 2015, Cristal du meilleur film.)

Lyon, 4 novembre 2015 (Magali Van Reeth) - Une jeune fille seule dans un monde où les savants sont obligés de se cacher pour inventer librement. Il lui faut grandir entre la saveur de la découverte et la mélancolie du passé.

Jacques Tardi est un dessinateur qui, tout au long de son œuvre, a créé un univers très particulier où la Science et l’Histoire se font écho en prenant des libertés avec le réel. Très imprégné par le 19ème siècle, dont le foisonnement artistique et scientifique allait déboucher sur la folie meurtrière de la Première guerre mondiale, ses aventures rocambolesques sont sombres mais l’émotion y est toujours vraie. Reprenant cet univers très personnel, et le graphisme dans lequel il évolue, Christian Desmares et Franck Ekinci ont su l’adapter à un public plus large, notamment en donnant un dénouement heureux à l’histoire.

Avril est une jeune femme qui vit seule dans la tête d’une statue monumentale avec un chat un peu étrange. Elle se cache dans un Paris désuet et imaginaire, figé à l’âge de la vapeur où les scientifiques sont traqués par un gouvernement totalitaire. Elle veut retrouver ses parents, enlevés comme tant d’autres scientifiques, pour avoir voulu travailler en dehors des cadres imposés. Le film va de rencontres en rebondissements, traversé par toutes sortes de machines bruyantes et poussives. En arrière-plan, dans des décors d’un autre âge, les réalisateurs questionnent l’indépendance de la recherche scientifique, qu’elle soit au service d’un état qui veut la guerre, ou au service d’une entreprise à but lucratif. Dans un monde où les énergies fossiles sont omniprésentes, la sauvegarde de la nature est aussi problématique. On tousse beaucoup...

L’héroïne du film est indépendante et téméraire. Elle est traquée pour être la fille de scientifiques rebelles mais sa liberté est si fragile qu’elle est toujours sur ses gardes et sa seule sécurité est de ne faire confiance à personne. Avec elle, nous allons vivre des moments palpitants, sans oublier les sentiments qu’Avril peut éprouver pour ses parents disparus ou ce jeune homme aussi maladroit que bienveillant.

Dans cet univers graphique très réussi, d’étranges créatures surgissent dès qu’on quitte la ville enfumée. Le romanesque et le gothique rencontrent alors le fantastique, pour la conclusion de cette belle aventure, où les traîtres savent se repentir. Avril et le monde truqué est un film d’animation pour tout public à partir de 10 ans.

Magali Van Reeth

Abonnez-vous à notre Newsletter
SIGNIS in the world
Choose your organization in the world.

Adds