ACCUEIL >Nos actions >Cinéma >Critiques

Eternal Sunshine of the Spotless Mind

mercredi 6 octobre 2004, par SIGNIS France

(de Michel Gondry. Etats-Unis, 2003, 1h48)

Lyon, 6 octobre 2004 (Magali Van Reeth) - Une comédie sentimentale américaine réalisée par un Français, un joli film plein de fantaisie sur le couple.

Eternal Sunshine of the Spotless Mind est un film gentiment déjanté qui donne encore une chance au couple alors même lorsque la relation devient difficile et subit les usures du temps et de la lassitude. Et c’est peut être sous cet aspect là qu’il est le plus novateur, bien plus que par le côté science-fiction du scénario !

Michel Gondry, le réalisateur, est un artiste français atypique qui accepte de travailler dans des domaines très différents, souvent en collaboration avec des artistes venant d’autres disciplines. Il a réalisé ce film, à la fois dynamique, de traviole et poétique, avec l’aide de Charlie Kaufman pour le scénario. On doit à ce dernier Dans la peau de John Malkovitch qui avait su surprendre et ravir les spectateurs. Cette collaboration donne un film légèrement hors norme, mais pas trop pour ne pas effrayer le public, avec en prime deux acteurs très populaires, Jim Carey et Kate Winslett. Mais eux aussi vont être légèrement décalés par rapport à leurs prestations habituelles.

Joel et Clementine vivent ensemble depuis quelques temps, alors qu’ils ont de caractères très opposés. Lui est calme, timide, intellectuel. Elle est impulsive et passe son temps à chambouler le monde par peur de s’y ennuyer. A la suite d’une dispute, elle décide de subir une opération, plus informatique que chirurgicale, qui va lui permettre d’effacer de son cerveau le souvenir de Joel. Si l’idée est séduisante, elle a peut être des effets néfastes que la suite du film va nous révéler. Et c’est donc Jim Carey qui interprète le timide, un Jim Carey à qui on a formellement interdit de faire des grimaces et des mimiques à répétitions, à qui on a appris la retenue et l’intériorité, ce qui peut le rend enfin supportable à certains spectateurs ! Quant à Kate Winslett, qu’on avait laissé transie d’amour dans les glaces du Titanic, c’est elle qui fait des tourbillons, le cheveu rouge mandarine et le débit verbal surmultiplié. Voir ces deux acteurs jouer à l’envers de ce qu’on leur demande habituellement est un vrai régal !

Eternal Sunshine of the Spotless Mind est un film original où on prend à rebours les clichés du cinéma. Et qu’on nous donne enfin une lueur d’espoir aux couples perdus dans les affres du quotidien...

Magali Van Reeth

Abonnez-vous à notre Newsletter
SIGNIS in the world
Choose your organization in the world.

Adds