ACCUEIL >Nos actions >Cinéma >Critiques

Il a déjà tes yeux

samedi 11 février 2017, par SIGNIS France

(de Lucien Jean-Baptiste. France, 2016, 1h35)

11 février 2017 (Magali Van Reeth) – Un couple noir adopte un enfant blanc et, à travers l’étonnement que cela suscite dans l’entourage familial, le réalisateur pointe avec humour les différents clichés racistes qui perdurent.

Réalisateur et acteur français d’origine antillaise, Lucien Jean-Baptiste aime se servir des comédies pour nous obliger à changer de regard sur notre entourage. Qu’on soit noir ou blanc, d’origine africaine ou européenne, on a tous des clichés en tête qu’on verbalise parfois malgré nous et souvent lorsque nous sommes surpris par une situation nouvelle... Il y a déjà tes yeux s’amuse de ces travers.

Paul et Sali ne peuvent avoir d’enfant et ont depuis longtemps déposé une demande d’adoption auprès des service sociaux. Lorsqu’ils sont enfin convoqué pour faire connaissance du bébé, s’ils n’avaient pas un instant imaginé que celui-ci serait blanc, ils sont si heureux d’avoir enfin un enfant que cela ne leur pose aucun problème, de même que le sexe ou la couleur des yeux. C’est un garçon et il s’appelle Emmanuel. Dès cet instant, pour eux, c’est leur enfant. Mais au sein même des services sociaux, certains sont mal à l’aise, craignant que l’enfant souffre de cette différence de couleur de peau ; et les parents de Sali, encore très attachés à leur culture et leurs traditions sénégalaises, sont eux carrément effarés !

Jamais cinglant ni cynique, Lucien Jean-Baptiste construit son film avec beaucoup d’intelligence, soulignant le racisme de certaines communautés noires, les idées reçues des fonctionnaires du service d’aide à l’enfance, des médecins, de ceux qui oublient qu’on peut être noir et français depuis plusieurs générations. S’appuyant sur des acteurs excellents, dont Aïssa Maïga, toujours simple et naturelle dans tous ses rôles, Vincent Elbaz qui construit un personnage nonchalant et lucide et même dans une petite apparition, Michel Jonaz. Les décors sont aussi ceux de la comédie, intérieurs pimpants et colorés, vêtements ethniques pour les mamas sénégalaises et réparties savoureuses dans le catalogue des clichés à pourfendre.

On peut regretter un final un peu trop rocambolesque mais Il a déjà tes yeux est une excellente comédie tout public, où le rire et l’émotion se mélangent souvent et font oeuvre d’utilité publique en combattant les clichés racistes, d’où qu’ils viennent.

Magali Van Reeth

Abonnez-vous à notre Newsletter
SIGNIS in the world
Choose your organization in the world.

Adds