ACCUEIL >Nos actions >Cinéma >Critiques

Les Pépites

mercredi 5 octobre 2016, par SIGNIS France

(de Xavier de Lauzanne. France, 2016, 1h28)

5 octobre 2016 (Magali Van Reeth) - De la décharge de Phnom Penh à une vie de famille paisible, l’itinéraire extraordinaire que des enfants chiffonniers ont pu parcourir grâce à la générosité et l’énergie d’un couple.

En 1995, Marie-France et Christian des Pallières découvrent avec horreur la décharge à ciel ouvert de Phnom Penh où des centaines d’enfants chiffonniers tentent de trouver une maigre survie, dans des conditions d’hygiène épouvantables. Voulant venir à leur aide, ils leur demandent ce qu’ils aimeraient. La réponse les bouleverse : "un repas par jour et aller à l’école".

Mélangeant les documents d’archives, les témoignages des enfants recueillis au fil des années et les réflexions du couple, le documentaire de Xavier de Lauzanne trouve le bon équilibre. Sans faire l’impasse sur le scandale d’une enfance déchiquetée par la misère, il nous montre surtout qu’il est possible de changer le monde, au moins une partie du monde, et de redonner le sourire à des milliers d’enfants.

Dès la fin des années 1990, le couple créé l’association Pour un sourire d’enfant(PSE) qui leur permet d’abord d’intervenir directement sur la décharge pour des premiers secours et la distribution de repas. Peu à peu, ils construisent une école, un lieu d’hébergement. Ils trouvent une solution pour que les parents, qui vivaient des maigres ressources récoltées sur la décharge par leurs enfants, acceptent qu’ils soient scolarisés. Ensuite, qu’il ne suffit pas d’apprendre à lire et à écrire, il faut aussi une formation pour que, devenus adultes, ces jeunes trouvent un vrai travail.

Aujourd’hui, la décharge à ciel ouvert de Phnom Penh est fermée et la végétation a envahi la puanteur d’autrefois. Les enfants ne sont plus accueillis dans une simple paillote mais dans une école en dur où on leur apprend aussi à jouer, à danser et où ils peuvent choisir entre 28 formations professionnelles. Marie-France et Christian vivent près d’eux et sont toujours émus lorsqu’ils évoquent le parcours de tel ou telle enfant. Ils sont conscients que la violence subit par les victimes des Khmers rouges se répercutent sur la génération suivante.

Le documentaire souligne combien il est important d’ancrer une idée généreuse (venir en aide à des enfants) dans la réalité quotidienne et culturelle de ces enfants. Arrivés au Cambodge par hasard, Christian et Marie-France ont fait don de leur personne et vendu ce qu’ils possédaient pour construire cette école mais ils ont su aussi s’appuyer sur la culture du Cambodge. Les repas sont à base de riz et d’épices locales, l’enseignement est en khmer, les professeurs et le personnel administratif sont cambodgiens. Et le film a été tourné grâce aux techniciens locaux, formés sur place.

Les Pépites est un documentaire touchant parce qu’il parle de l’enfance et de la misère mais il est surtout précieux car il montre qu’il est possible de changer le cours des choses et que la détresse affective ou matérielle ne doit pas être une fatalité.

Magali Van Reeth

https://www.facebook.com/lespepiteslefilm/videos/719624064844427/

Abonnez-vous à notre Newsletter
SIGNIS in the world
Choose your organization in the world.

Adds