ACCUEIL >Nos actions >Cinéma >Critiques

Mimi et Lisa

mardi 12 avril 2016, par SIGNIS France

(de Katarina Kerekesova. Slovaquie, 2015, 0h45)

Lyon, 12 avril 2016 (Magali Van Reeth) - Un film d’amination pour enfants dont le personnage principal est une petite fille aveugle. Une belle incitation à découvrir le monde autrement et à célébrer le quotidien.

Mimi est une petite fille aveugle. Cela ne l’empêche pas de vivre des aventures, comme tous les enfants de son âge et son quotidien recèle bien des trésors.

Le film est composé de 6 petites histoires où l’on retrouve à chaque fois Mimi dans une situation très ordinaire, que l’imagination enfantine (et celle de la réalisatrice) va transformer en aventure. Si certains épisodes mettent un grain de frayeur dans le déroulement du récit, tous se terminent par un temps plus apaisé, au moment du coucher, avec la présence rassurante des parents. Chaque histoire est séparée de la suivante par un temps d’écran noir avec générique, ce qui permet aux plus jeunes spectateurs de mieux comprendre que c’est un autre chapitre qui s’ouvre.

Le scénario de Mimi et Lisa part de situations très ordinaires, que connaissent tous les enfants. Une nouvelle voisine arrive dans l’immeuble, c’est Lisa qui, par ses questions et ses étonnements, va nous permettre de comprendre comment Mimi « voit autrement » les objets qui nous entourent et, grâce aux sons qu’elle perçoit mieux, comment elle est redoutable au jeu de cache-cache ! La cour de l’immeuble est bien trop chaude en été pour faire de la balançoire et il faut chercher de l’ombre : un petite plante va se transformer en jungle tropicale. Dans un aquarium, le nouveau poisson, d’un autre type que les autres, soulève la question de la différence physique et de la tolérance à ce qui n’est pas "comme nous".

La réalisatrice Katarina Kerekesova dessine un univers très coloré et très poétique. La bande-son permet de compléter le graphisme et nous fait réellement pénétrer dans l’univers particulier des non-voyants. Mimi « voit » les couleurs grâce à des sensations et des bruits : le bleu est ainsi associé à la fraîcheur et au tintement de la pluie. Chaque épisode est bien construit en lui-même mais aussi en relation avec les autres.

D’une durée très courte, 45 minutes, Mimi et Lisa s’adresse aux plus jeunes spectateurs, dès 5 ans. Mais ses qualités techniques en font un moment de plaisir pour ceux qui les accompagnent. C’est un beau film qui traite avec délicatesse et humour du quotidien des mal-voyants et incite à mieux accepter la différence, aussi surprenante soit-elle.

Abonnez-vous à notre Newsletter
SIGNIS in the world
Choose your organization in the world.

Adds