ACCUEIL >Nos actions >Cinéma >Critiques

Tout en haut du monde

jeudi 28 janvier 2016, par SIGNIS France

(de Rémi Chayé. France, 2014, 1h20. Festival d’Annecy 2015, prix du public.)

Lyon, 28 janvier 2016 (Magali Van Reeth) - Une jeune fille russe et téméraire part à la recherche de son grand-père dans le grand Nord : une aventure palpitante et de beaux personnages romanesques.

1882, Saint-Pétersbourg. Dans la belle lumière de l’hiver russe, la ville, fraîchement construite, est splendide, posée comme un joyau a à l’extrémité glacée du golfe de Finlande. Dans un beau palais, la jeune Sacha pense à son grand-père disparu dans une expédition maritime et scientifique vers le pôle Nord. Elle ne veut pas croire qu’elle ne le reverra plus.

Dans un graphisme très "ligne claire", le réalisateur Rémi Chayé dresse le portrait d’une jeune fille de 14 ans. Elle n’a pas froid aux yeux et elle sait patienter et serrer les dents pour atteindre son but. Les décors incitent à l’aventure et aux rêves : baleiniers du 19ème siècle et brise-glaces qui entrent dans des terres inexplorées, les icebergs craquent, les bals de l’aristocratie russes sont somptueux. Mais c’est une époque rude et une rude épopée : il faut travailler dans des conditions difficiles pour gagner son voyage en mer, affronter les moqueries et les trahisons et si les ours sont dangereux, leur viande pourra sauver les hommes de la famine.

Sacha réussit à mener son voyage là où elle voulait arriver. Grâce à sa témérité et à son obstination, et après avoir traversé quelques épreuves, elle trouve les traces de son grand-père et de son équipage. Alors, accepter sa disparition peut se faire en douceur, dans une jolie scène onirique. Le déroulement du récit est aussi élégant que le dessin.

Au Festival international du film d’animation d’Annecy 2015, Tout en haut du monde a reçu le prix du public. A partir de 10 ans.

Magali Van Reeth

Abonnez-vous à notre Newsletter
SIGNIS in the world
Choose your organization in the world.

Adds