ACCUEIL >Nos actions >Cinéma >Prix

" Fuocoammare " remporte le prix du Jury œcuménique à Berlin

lundi 22 février 2016, par SIGNIS

Berlin, 22 février 2016 (SIGNIS/InterFilm). Le Jury œcuménique de la 66ème Berlinale a attribué ses Prix dans les trois sélections du Festival : la compétition officielle, le Forum et Panorama. Le Prix œcuménique dans la Compétition Officielle a été décerné au documentaire Fuocoammare de Gianfranco Rosi.

Fuocoammare , de Gianfranco Rosi, Italie/France, 2015
Fuocoammare, tourné sur l’île de Lampedusa, confronte le malheur des migrants et des réfugiés qui traversent la Méditerranée au péril de leur vie à la vie quotidienne d’un petit garçon de l’île. A travers des images poétiques et pleines de sens, Rosi illumine ces deux mondes séparés, les reliant par le personnage d’un docteur, et à travers le motif de la mer, qui en nourrit certains, et en tue d’autres. Un film qui montre une nouvelle perspective de cette catastrophe, un film qui refuse de laisser le statu quo indiscuté.

Le Jury œcuménique remet également des prix d’une valeur de 2500 euros, offerts par l’Église évangélique en Allemagne et la Conférence des évêques catholiques allemande, dans les sections Forum et Panorama.

Dans la section Panorama, le Prix œcuménique a été attribué à Les premiers, les derniers de Bouli Lanners, Belgique/France, 2016.

Deux amants en fuite. Deux tueurs à gage à leurs trousses. De nombreux coups de feu. Et tout cela conduit étrangement à un puissant plaidoyer pour l’humanité. Avec des paysages magnifiques et des personnages attendrissant et optimistes, ce western moderne dépeint une route déserte vers le salut, mais le voyage vaut l’attente et le travail parce que, comme le dit si bien l’un des personnages « Vivre, ce n’est pas que respirer ». Les premiers, les derniers nous presse de respirer et de voyager ensemble.

Dans la section Forum, le Prix œcuménique a été attribué ex-aequo aux films

Les sauteurs , de Abou Bakar Sidibé, Estephan Wagner, Moritz Siebert, Danemark 2016
Les sauteurs dépeint la situation déplorable des réfugiés africains d’une toute nouvelle perspective. En confiant la caméra au co-réalisateur Abou Bakar Sidibé, un jeune Malien espérant entrer en Europe par la célèbre barrière de Melilla, les réalisateurs Moritz Siebert et Estephan Wagner créent un portrait intime d’une communauté dans des conditions extrêmes. Le film nous encourage à regarder au-delà des innombrables points des écrans d’ordinateurs pour voir les personnes qui souffrent, espèrent et subissent.

Et à
Barakah yoqabil Barakah , de Mahmoud Sabbagh, Arabie Saoudite, 2016
Barakah yaqabil Barakah est une histoire classique du type « un garçon rencontre une fille », transposée dans un cadre rafraichissant et stimulant. Il propose une réflexion sur la liberté et le rôle des femmes dans la société saoudienne, sur l’expression de soi-même malgré les impositions culturelles. Le film utilise l’humour et le charme pour rendre accessible son message politique sur les jeunes à la recherche de la liberté.

Les membres du Jury étaient :

  • Marisa Winter, Allemagne – Présidente du Jury
  • Micah Bucey, USA
  • Hans-Joachim Neubauer, Allemagne
  • Aurore Renaut, France
  • Callum Ryan, Australie
  • Jacques Vercueil, France
Abonnez-vous à notre Newsletter
SIGNIS in the world
Choose your organization in the world.

Adds