ACCUEIL >Nos actions >Education aux Médias

« La protection de nos enfants exige désormais une éducation aux médias »

vendredi 26 février 2016, par SIGNIS

Dakar, Bruxelles, 26 février 2016 (Dakar actu/SIGNIS). Lors de l’ouverture d’un atelier sur l’Ethique journalistique et les droits de l’enfant, qui se déroule du 24 au 26 février au Sénégal, Babacar Touré, le président du Conseil national de Régulation de l’Audiovisuel (CNRA) a fait un discours, dans lequel il insiste sur l’importance de l’éducation aux médias. Retrouvez ici les points principaux de son discours. Pour le lire dans son intégralité, cliquez ici.

JPEG - 12.4 ko
Babacar Touré

Il a commencé par rappeler que depuis plusieurs années, le CNRA constate des « dérives dans les médias, qui nuisent gravement aux enfants, aux adolescents, à leur développement psychologique, intellectuel, social et à la cohésion de la société qu’ils formeront demain ».

Il y a actuellement plusieurs problèmes au Sénégal, que ce soient les talibés, les enfants de la rue, la mortalité infantile, le travail des enfants, la violence en général, mais plus récemment, est apparu un nouvel obstacle : les écrans médiatiques.

En effet, la jeunesse sénégalaise actuelle est « livrée à la société médiatique, à ses excès et ses dérives, sans véritable protection », parce que leurs protecteurs naturels sont démunis.

« Le Sénégal compte plus d’une vingtaine de télés et plus de 200 radios en opération, plus d’une dizaine de sites d’information à l’intention du lectorat sénégalais.(…)Cette marée de contenus divers et de qualité inégale interpelle le CNRA. »

En 2014, le Conseil avait commandité un sondage national, qui a établi que les enfants sont surexposés aux écrans, que les vulnérabilités engendrées sont diverses et que les mécanismes de protection sont très insuffisants. Les parents interrogés étaient nombreux à avouer leur incompétence à contrôler la consommation de la télévision et d’Internet de leurs enfants.

Face à cette réalité des médias qui induisent des changements dans les comportements des usagers notamment chez le public jeune, le CNRA a engagé une initiative pour la protection du jeune public des écrans. « La finalité du projet est de susciter l’amélioration de la qualité de l’offre que les jeunes reçoivent sur les divers écrans et mettre en œuvre des mécanismes de protection du jeune public, notamment l’application de la signalétique.

Il a conclu en insistant sur l’importance de l’Éducation aux Médias : « Tout ceci revient à trois incontournables : Éduquer les médias à leurs responsabilités sociétales, éduquer par les médias et éduquer aux médias, notamment les parents. Là est le rôle à nouveau des médias et plus précisément du journaliste, informer, documenter sur les sujets qui passent typiquement sous le radar de l’actualité soit parce qu’il touche à des personnes sans pouvoir, des personnes faibles -les enfants- soit parce que cela est perpétré dans les espaces d’ombre, tel que la famille. »

Abonnez-vous à notre Newsletter
SIGNIS in the world
Choose your organization in the world.

Adds