ACCUEIL >Nos actions >Journalisme

Classement mondial de la liberté de la presse 2016

vendredi 22 avril 2016, par SIGNIS

Paris, 22 avril 2016 (RSF). L’édition 2016 du Classement mondial de la liberté de la presse, publiée par Reporter sans frontières (RSF) le 20 avril, « met en évidence une dégradation profonde et préoccupante de la liberté de la presse dans le monde ».

A l’occasion de la parution du Classement, l’organisation établit depuis 2013 un indice mondial et des indices par continents, qui permettent d’évaluer la performance générale des pays en matière de liberté de la presse. Plus l’indice est élevé, pire est la situation. Or l’indice mondial, à 3719 points l’an dernier, s’inscrit cette année à 3857 points, soit une détérioration de 3,71% et de 13,6% par rapport à la situation de 2013.

« Les raisons du recul de la liberté de la presse sont nombreuses : dérive liberticide des gouvernements, comme en Turquie ou en Egypte, prise de contrôle des médias publics, y compris en Europe, en Pologne par exemple, situations sécuritaires de plus en plus tendues, en Libye et au Burundi, ou carrément catastrophiques, comme au Yémen. »

Tous les indicateurs du Classement témoignent d’une dégradation entre 2013 et 2016. C’est particulièrement le cas pour les infrastructures. Certains États n’hésitent pas à suspendre l’accès à Internet lorsqu’ils ne détruisent pas purement et simplement les locaux, les antennes ou les imprimeries des médias qui les dérangent.

On observe aussi une détérioration pour le cadre légal : de nombreuses lois ont été édictées, punissant les journalistes pour des incriminations fallacieuses telles qu’« insultes au président », « blasphème » ou « soutien au terrorisme ». Du coup, on remarque que les journalistes ont une tendance de plus en plus marquée à l’autocensure.

Toutes les parties du monde ont vu leur score se détériorer : les Amériques, l’Europe et les Balkans, la zone Asie centrale/Europe de l’Est, personne n’est épargné.
La tête du classement est détenue par la Finlande, les Pays-Bas et la Norvège. Au contraire, les derniers de la liste sont l’Erythrée, la Corée du Nord et le Turkménistan.

Découvrez l’intégralité du classement ici.

Abonnez-vous à notre Newsletter
SIGNIS in the world
Choose your organization in the world.

Adds