ACCUEIL >Nos actions >Journalisme

Des journaux du Nagaland protestent contre « Les fusiliers de l’Assam » avec des Unes blanches.

mercredi 18 novembre 2015, par SIGNIS

Guwahati, Bruxelles, 18 novembre 2015 (SIGNIS/Matters India/Times of India). En Inde, les fusiliers de l’Assam (la plus vieille unité paramilitaire) a envoyé, le 25 octobre dernier, un courrier à cinq maisons de presse, les avertissant qu’elles soutenaient le Conseil national socialiste du Nagaland (Khaplang) (NSCN (K)), un groupe de militants interdit.

Le courrier a accusé les éditeurs de violer le Unlawful Activities (Prevention) Act, 1967. En publiant des communiqués de l’organisation interdite, les organismes de presse étaient complices de ses activités illégales. « Tout article qui publie les demandes du NSCN (K) et leur donne une publicité, est une violation du Unlawful Activities (Prevention) Act 1967, et ne devrait pas être publié dans votre journal ».

Comme réponse, les cinq journaux ont publié des Unes blanches, lors de la journée nationale de la presse, le 16 novembre, afin de protester contre une tentative des fusiliers de l’Assam de supprimer la liberté des médias dans l’Etat.

L’association de la presse de Nagaland (NPA), une association de journalistes et de non-journalistes, a également soutenu les éditeurs dans leur protestation contre la force paramilitaire.

Le NSCN(K) a annulé le cessez-le-feu de 14 ans avec le Centre en avril dernier. Entre temps, le président de la NPA, Temjen Jamir a déclaré : « les fusiliers de l’Assam ne sont pas ici pour gouverner, mais uniquement pour exécuter leurs tâches assignées. Ils sont supposés maintenir la paix, et en tant que professionnels des médias nous essayons également de promouvoir la paix. Nous devons travailler ensemble ».

Abonnez-vous à notre Newsletter
SIGNIS in the world
Choose your organization in the world.

Adds