ACCUEIL >Nos actions >Journalisme

Evêque Santo : Donner plus de liberté aux journalistes pour la croissance du Sud-Soudan.

mardi 16 février 2016, par SIGNIS

Juba, Bruxelles, 16 février 2016 (SIGNIS/AMECEA). L’évêque auxiliaire de l’archidiocèse catholique de Juba, Santo Loku Pio a déclaré que le gouvernement Sud-Soudanais devrait s’assurer que les médias puissent travailler sans difficulté pour éclairer la population sur la réconciliation. Il a ajouté que les journalistes devraient avoir plus de liberté pour informer les citoyens afin que la nation puisse grandir.

JPEG - 9.9 ko
Santo Loku Pio

Il s’est exprimé durant la célébration du dixième anniversaire de Radio Bakhita, le 8 février dernier à la paroisse St Joseph, à Juba. Dans son discours, il a mis en lumière le besoin d’apprendre aux sud-soudanais à connaître l’importance et la dignité de l’être humain.

Il a appelé les journalistes à continuer à jouer un rôle important dans la lutte contre le tribalisme et le népotisme dans le pays. Lam Akol Ajawin, le président de l’Alliance Nationale, partage cette vision, et a déclaré que la justice devrait être le seul instrument qui contrôle les journalistes. « Si vous refusez au peuple la liberté d’expression, vous les incitez à causer du chaos », a-t-il déclaré.

Lam Akol Ajawin a ainsi déclaré que l’Alliance Nationale, au sein du gouvernement de transition, travaillera à gérer la situation économique actuelle. L’Alliance s’assurera également que le futur gouvernement respectera les droits de l’Homme et les lois basiques.

De plus, l’UNESCO, le ministère national de l’information et l’ambassade de Suède ont lancé, le 11 février, des clubs pour des jeunes auditeurs ainsi que des auditrices. Ces clubs ont reçu quatre vélos, dix radios et quatre téléphones portables. Ces clubs ont également reçu quatre enregistreurs radio digitaux, des batteries rechargeables et des unités.

L’UNESCO et l’Agence de Développement International de Suède ont établi deux clubs de femmes et deux clubs de jeunes, à Rumbek et Wau.

Les clubs soutiennent les radios Voice of Hope à Wau et Good News à Rumbke, afin de fournir une plateforme d’accès à l’information et à la liberté d’expression. Les clubs s’entretiennent également avec les décideurs politiques pour les femmes et les jeunes.

Des initiatives similaires sont également en préparation à Pibor et Awerial et seront imitées à travers tous les états.

Abonnez-vous à notre Newsletter
SIGNIS in the world
Choose your organization in the world.

Adds