ACCUEIL >Nos actions >Journalisme

Formation des Conseils de la presse d’Europe du Sud-est sur l’éthique des médias en ligne

mercredi 29 juin 2016, par SIGNIS

Sarajevo, 29 juin 2016 (UNESCO). Des représentants des conseils de la presse de l’Europe du Sud-est et de Turquie se sont récemment réunis en Bosnie afin d’explorer les complexités légales et éthiques du journalisme dans l’ère numérique. La formation était organisée par le Conseil de la presse de Bosnie Herzégovine, dans le cadre du projet financé par l’Unesco et l’UE « Pour la responsabilisation des médias en Europe du Sud-est et en Turquie ».

De nombreux sujets ont été abordés, tels que le statut des journalistes dans le monde numérique, les mesures prises pour assurer la qualité et la véracité des informations en ligne, ainsi que les droits, les responsabilités et les mécanismes de protection pour les blogueurs et les agents de la société civile engagés dans des « actes de journalisme ».

Le premier jour de la formation était dédié aux fondamentaux du journalisme numérique. Dean Starkman, analyste médiatique et employé au Center for Media and Society (CMDS), a tenu un atelier sur l’effondrement du modèle d’affaires de l’industrie de l’information et les conséquences pour la qualité du contenu médiatique. Amy Brouillette, directrice du Projet européen médiatique au CMDS, a quant à elle présenté l’évolution complexe des standards internationaux liés à la définition du journalisme.

Durant la deuxième journée, les formateurs « ont abordés le problème compliqué et en constante évolution de l’éthique journalistique et des normes professionnelles dans le nouvel environnement médiatique. Les participants ont exploré les manières de s’adapter et d’affiner les codes d’autorégulation pour prendre en compte le paysage médiatique numérique actuel. Les participants ont travaillé sur des études de cas concrets et ont discuté sur la manière selon laquelle les droits et les devoirs des médias traditionnels devaient s’étendre aux plateformes en ligne et aux contenus digitaux. »

Gillian Phillips, directeur des services légaux éditoriaux du Guardian, a présenté des exemples concrets du Guardian, qui fait face à des problèmes transfrontaliers, ayant des bureaux à Londres, mais aussi dans d’autres pays, comme aux Etats-Unis par exemple.

Les discussions se sont centrées sur les problèmes de droits d’auteur, sur le contenu généré par des utilisateurs et sur la correction des erreurs dans le monde numérique. Ces discussions ont montré la difficulté pour les Conseils de la presse d’aborder ces problèmes. Jusqu’à présent, la plupart des Conseils règlent ces problèmes au cas par cas et au lieu de réelles solutions, ce sont plus de questions qui en ressortent.

Abonnez-vous à notre Newsletter
SIGNIS in the world
Choose your organization in the world.

Adds