ACCUEIL >Nos actions >Journalisme

Les journalistes malawiens formés aux politiquées liées au changement climatique

mercredi 20 juillet 2016, par SIGNIS

Malawi, 20 juillet 2016 (Prince Henderson/ECM). La Commission du développement catholique au Malawi (CADECOM) a appelé les médias à informer efficacement sur les politiques de résilience pour aider la nation à s’adapter et à répondre aux impacts du changement climatique.

Participants to the workshop Lors de son discours pendant un atelier de deux jours à destination de journalistes, le coordinateur du programme national de CADECOM, Yusuf Mkungula, a expliqué que les médias jouaient un rôle clé dans la sensibilisation du public sur les politiques de résilience ainsi que dans la transmission de ces politiques.

« En fait, nous voulons vous informer, vous les professionnels des médias, sur les problèmes liés au changement climatique pour que vous puissiez correctement en parler ensuite, et donc vous équiper de connaissances sur le droit au développement et le droit à la nourriture », a déclaré Mkungula.

Il a ajouté qu’il y avait des manquements en politique, et qu’il était important que le gouvernement s’y attèle. Par exemple, Mkungula a expliqué qu’actuellement, la politique nationale agricole est encore inachevée et en travail, alors que la politique nationale de réduction des risques avait été approuvée l’année dernière mais n’était pas encore implémentée.

« La loi sur le droit à la nourriture a été écrite en 2006 mais n’est toujours pas passée au parlement. La loi est désormais en cours de révision par les consultants et a été renommée la Loi sur la nourriture et la nutrition. Nous espérons que cette loi sera bientôt terminée et votée ».

Le journaliste de Nation Publications Limited (NPL), Ephraim Nyondo, qui participait à l’atelier, a salué cette formation pour lui avoir permis d’ouvrir les yeux sur de nombreuses politiques liées au changement climatique dans le pays. Il a ajouté qu’il était difficile d’informer le public sans comprendre le sujet. Désormais, a-t-il dit, ce sera plus facile de suivre les discussions et de voir quelles lois sont votées ou non.

Abonnez-vous à notre Newsletter
SIGNIS in the world
Choose your organization in the world.

Adds