ACCUEIL >Nos actions >Journalisme

Les universités palestiniennes proposeront des cours sur la sécurité des journalistes

lundi 10 octobre 2016, par SIGNIS

Ramallah, 10 octobre, 2016 (UNESCO). L’UNESCO et la fédération internationale des journalistes (IFJ) se sont réunis afin de créer un syllabus sur la sécurité des journalistes à destination de plusieurs universités palestiniennes.

Saorla McCabe, spécialiste à l’UNESCO, a expliqué qu’actuellement, aucune des universités offrant une formation en journalisme en Palestine ne proposait des cours sur la sécurité des journalistes. Elle a ajouté que « l’UNESCO a fait de la sécurité des journalistes l’une de ses priorités, et ce cours est développé dans le cadre de l’implémentation du Plan d’Action de l’ONU, que l’UNESCO dirige ».

L’introduction de ce cours rentre dans le cadre plus large d’une révision complète des cours en Palestine, dans le cadre de la stratégie nationale médiatique. Le cours complétera les nouveaux cours sur les lois des médias, l’éthique et les genres dans les médias, qui sont actuellement en développement.

Le nouveau syllabus a été très bien accueilli par les universités. Juman Quneis, recteur de la section média de l’Université Birzeit (BZU) a exprimé le grand intérêt de BZU à intégrer ce nouveau cours dans son cursus, dès le prochain semestre. « BZU aimerait être la première université du monde arabe à tester ce cours, et servir d’exemple pour les autres universités », a-t-elle dit. « Ce cours est très important pour nos étudiants puisqu’ils travaillent dans une région dangereuse, et il les aidera à limiter les risques auxquels les journalistes sont exposés ».

D’autres universités, dont Al-Quds, An-Najah National Univesity et Modern University College (MUC), étaient tout autant motivées à utiliser ce cours dans un futur proche. Nasser Shiewkhy, responsable de la MUC, a déclaré que : « la MUC est engagée à offrir ce cours très bientôt ».

Dina Hawah, une étudiante diplômée de An-Najah Université, a donné son opinion sur l’importance de ce cours : « la sécurité des journalistes est un sujet particulièrement important ici, en Palestine, où nous n’avons pas les standards minimums de sécurité pour les journalistes. Nous voyons de nombreux exemples sur Facebook et d’autres réseaux sociaux où des journalistes ont été attaqués. Nous devons nous assurer de la sécurité des journalistes et préparer les prochains diplômés avant qu’ils ne se lancent dans le métier. »

Abonnez-vous à notre Newsletter
SIGNIS in the world
Choose your organization in the world.

Adds