ACCUEIL >Nos actions >Journalisme

Père Delvordre, 50 ans de journalisme multimédia

mardi 23 février 2016, par SIGNIS

Bruxelles, 23 février 2016 (SIGNIS). Beaucoup pensent que dans l’ère numérique, tout le monde peut s’informer et être au courant de ce qu’il se passe chez lui ou ailleurs. Mais, selon le Père Delvordre, ce n’est pas le cas. Il y a effectivement beaucoup d’informations accessibles, même dans les coins les plus reculés de l’Afrique ou de l’Asie, mais, pour obtenir des informations de qualité, il faut sélectionner et consulter les sites avec un grand sens critique et de l’expérience.

Par exemple, la population de Butembo, ville d’un million d’habitants dans le nord de la RDC, a une grande soif de nouvelles intéressantes et fiables, dans un monde qui est empoissonné par les rumeurs. Bien qu’il ait aidé à la formation d’un grand nombre de Congolais actifs dans la communication sociale, il veut encore les soutenir grâce à son expérience et ses contacts, sans s’imposer et en restant en arrière-plan.

Delvordre est convaincu que le journalisme « engagé » et professionnel est indispensable pour construire une société plus saine. Un journalisme qui s’attarde, notamment, sur les valeurs chrétiennes.

En 1966, le Père français Joseph Delvordre, assomptionniste, travaillant dans une paroisse à Paris, a été invité par l’évêque Kataliko pour le rejoindre dans une paroisse à Butembo. Dès son arrivée, il a lancé des magazines semestriels pour informer le monde de son travail missionnaire. Puis, il y a seize ans, il s’est investi dans le développement de la radio diocésaine de Butembo, ainsi que dans le lancement d’un centre pour former des jeunes à l’informatique. En 2004, il a œuvré pour soutenir la mise en route de l’Institut supérieur Emmanuel d’Alzon Butembo (ISEAB). L’ISEAB a actuellement quatre départements et offre à 650 étudiants des cours universitaire en philosophie, technique de développement, communication sociale et gestion de l’informatique. Grâce à ses contacts, il a également pu obtenir, de l’ambassade de France, un cybercafé pour cette école.

De plus, depuis quelques années, le père Delvordre assiste les programmateurs de la « Radio Moto Butembo-Beni ». Tous les jours de la semaine, pendant sept heures, il est à la recherche d’articles de journaux sur son ordinateur avant de les imprimer. Grâce à lui, les journalistes de la radio, ainsi que des passants, obtiennent des informations de qualité, et de partout à travers le monde.

Le père explique que, depuis que la poste n’existe plus dans la région, le meilleur moyen de connaître le monde est, avec la radio et la télévision, l’article imprimé directement d’Internet. Ces articles permettent de réfléchir et de se faire une opinion sur les événements et l’actualité. Évidemment, les informations concernant la RDC sont pour lui prioritaires : « Elles arrivent souvent plus rapidement par les réseaux étrangers : Radio France Internationale, Jeune Afrique, les journaux de la capitale, sans oublier Radio moto info ».

Pour le Père, un site privilégié reste celui du journal français La Croix qui selon lui, contient toujours des articles pertinents, plus « urbi et orbi ». Ainsi, il fournit une revue de presse aux communicateurs locaux qui relayent ensuite les informations aux habitants de Butembo.

Abonnez-vous à notre Newsletter
SIGNIS in the world
Choose your organization in the world.

Adds