ACCUEIL >Nos actions >Journalisme

Un « Pèlerin » plus vif, plus étonnant

vendredi 4 décembre 2015, par SIGNIS

Paris, Bruxelles, 4 décembre 2015 (SIGNIS/Pèlerin). L’hebdomadaire édité par Bayard fait peau neuve. Anne Ponce, directrice de la rédaction, présente les points forts de cette formule rajeunie dont le premier numéro est sorti le 26 novembre dernier.

« Ce qui rassemble les lecteurs de Pèlerin  ? Une curiosité et un regard bienveillant sur le monde et sur les autres », affirme Anne Ponce, directrice de la rédaction du magazine hebdomadaire, fondé en 1873 par la communauté des assomptionnistes. « Nous leur répondons avec un journal qui pousse à aller de l’avant, un journal qui n’est pas dans le combat mais dans le débat, qui s’adresse au plus grand nombre, en tenant compte de la diversité des sensibilités », poursuit Anne Ponce.

Un ton plus vif, plus réactif

Avec sa Une et son logo profondément renouvelés, Pèlerin se donne un coup de frais, pour aller de pair avec un ton plus vif, plus réactif. La longue histoire du titre est un atout mais parfois aussi une entrave, son image pouvant paraître vieillotte aux yeux de certains. « Nous voudrions que ceux qui imaginent encore un magazine à l’ancienne le redécouvrent avec étonnement, qu’ils le feuillettent avec plaisir et le lisent avec intérêt », plaide Anne Ponce.

Pour rencontrer ses lecteurs, la rédaction s’appuie cependant sur les « fondamentaux » du journal, en les mettant mieux en scène. Le décryptage de l’actualité, tout d’abord, dans un esprit de pédagogie, qui invite davantage au débat  : il ne s’agit pas de penser à la place des lecteurs mais de leur donner les outils pour nourrir leur propre opinion et leur propre engagement.

Un magazine de propositions et d’initiatives

Car Pèlerin est aussi un magazine de propositions, d’initiatives dans le domaine social, environnemental, culturel (un axe majeur de l’hebdomadaire), et spirituel  : « Depuis longtemps, souligne Anne Ponce, et c’est l’une de nos forces, nous mettons à l’honneur les actions concrètes qui permettent aux convictions et aux élans généreux de s’incarner au quotidien. C’est finalement une chose très moderne, dont les gens ont de plus en plus besoin pour donner un sens à leur vie  ! »

Donner la parole aux anonymes comme aux personnalités de bonne volonté, mettre des visages et des mots sur les idées et les actes, tout cela participe de la volonté du magazine de tisser et d’entretenir des liens avec son public. Ainsi, par exemple, le cahier spirituel détachable (12 pages) « Croire + » – auquel les lecteurs demeurent fidèles – s’ouvre désormais avec « la parole du P. Sébastien Antoni », assomptionniste.

Un regard positif et exigeant

Avec une diffusion de près de 178 000 exemplaires en 2014, touchant 714 000 lecteurs, Pèlerin se « positionne » comme un hebdomadaire chrétien d’actualité, généraliste, familial et intergénérationnel. Une équipe de quarante journalistes, auxquels s’ajoutent leurs collaborateurs, administratifs, techniques, commerciaux… fait vivre le titre depuis la rédaction à Montrouge mais « également ”en immersion” sur le terrain », insiste Anne Ponce.

Dans un contexte où le public chrétien, « vivier » naturel du magazine, tend à se réduire quantitativement, le nouveau Pèlerin se donne ainsi pour mission de toucher un lectorat en recherche d’un regard positif et exigeant sur les événements et les évolutions de la société.

Plus d’infos sur le site web.

Abonnez-vous à notre Newsletter
SIGNIS in the world
Choose your organization in the world.

Adds