ACCUEIL >Nos actions >Monde numérique

A quoi ressemble le web nord-coréen ?

lundi 26 septembre 2016, par SIGNIS

Pyongyang, 26 septembre 2016 (Le Soir). Ce n’est un secret pour personne, la Corée du Nord est l’une des dictatures les plus sévères au monde. Les Nord-Coréens n’ont presque aucun contact avec le reste du monde, y compris sur Internet. En effet, tout, ou presque, est censuré, et les internautes n’ont accès qu’à 28 sites.

Suite à une erreur de configuration, le reste du monde peut, pour l’instant, observer ce que renferme « leur » Internet, qui ressemble d’ailleurs plus à un Intranet. En effet, le dictateur Kim Jong-un tient à garder la main mise sur son pays, et n’autorise donc pas ses citoyens à accéder au web international.

Cependant, une erreur de configuration a permis de voir à quoi ressemblait le web nord-coréen. L’un des serveurs DNS du pays a accepté le transfert dans l’espace DNS mondial.

Logiquement, il n’y a aucun accès à Facebook, Youtube, ou autre réseau social. Le régime a mis en place son propre réseau social, appelé StarCon. Il en va de même pour Netflix qui a sa propre copie.

Les chercheurs qui ont eu l’occasion de parcourir le web nord-coréen ont découvert qu’il n’y avait qu’un nombre restreint de domaines .KP : seulement 28 pour être précis et la plupart sont des liens morts. Seuls certains sont encore actifs comme un site dédié à la cuisine. Parmi ces 28 noms de domaine, on retrouve un site d’informations où plusieurs photos du leader nord-coréen sont visibles, un autre ayant trait aux lieux de cultes, ou un autre destiné aux séniors.

Un unique site est alloué à une entreprise commerciale : Sili Bank. Celle-ci propose des offres de service de courrier électronique mais uniquement pour le marché nord-coréen.

Abonnez-vous à notre Newsletter
SIGNIS in the world
Choose your organization in the world.

Adds