ACCUEIL >Nos actions >Monde numérique

La criminalité informatique comme thème de formation pour la Famille Salésienne

vendredi 18 décembre 2015, par SIGNIS

Recife, Bruxelles, 18 décembre 2015 (ANS/SIGNIS). On entend régulièrement parler de criminalité informatique (ou cybercriminalité). Cependant, on ne sait pas toujours ce que c’est et comment lutter. Pour essayer de répondre à ces questions et aider les parents à protéger leurs enfants, le responsable de la communication de la Police Fédérale du Brésil, Giovani Santoro, a tenu, mercredi 9 décembre, une conférence à l’Institut « Colégio Salesiano » de Recife, sous le titre « Criminalité informatique : apprend à te protéger ».

Mr. Santoro a commencé par dire que l’accès à Internet est désormais essentiel, mais que si on ne l’utilise pas correctement, cela peut devenir une addiction et créer, selon ses mots « une ère de solitude partagée ».

Sur base de diverses définitions de cybercriminalité, Santoro a ensuite expliqué que « n’importe quel délit qui est commis via un ordinateur, un réseau ou un périphérique, peut être considéré comme de la cybercriminalité ».

La cybercriminalité a pris de nombreuses formes, suivant les connaissances et les objectifs visés, et utilise le ‘deep web’ (le web profond) pour commettre des crimes, tels que le détournement, la diffamation et la calomnie, le harcèlement, la violence sur les enfants, l’extorsion, le chantage, la manipulation des marchés, l’espionnage industriel et la planification ou l’exécution d’activités terroristes.

Mr Santoro a rassuré l’audience en affirmant que la Police Fédérale du Brésil possédait tous les instruments techniques et les compétences professionnelles pour faire face à ces délits.

Sur base d’auteurs comme Susan Greenfiels, il a mis en garde sur l’effet ‘Alzheimer’ d’Internet, qui rend les personnes incapables de distinguer le monde réel du monde virtuel. Il a, pour cela, présenté des cas où certaines personnes ont été tuées parce que jugées par les tribunaux des réseaux sociaux.

Enfin, il a offert quelques suggestions pour se protéger : ne jamais exposer ses données personnelles sur le web ; ne pas divulguer trop d’informations sur ses profils des réseaux sociaux ; ne pas partager excessivement ses habitudes quotidiennes et ne jamais ajouter d’étrangers sur les réseaux sociaux.

Abonnez-vous à notre Newsletter
SIGNIS in the world
Choose your organization in the world.

Adds