ACCUEIL >Nos actions >Monde numérique

Periscope : la nouvelle app qui dérange

mercredi 18 mai 2016, par SIGNIS

Bruxelles, 18 mai 2016 (I.V.). Périscope est la nouvelle application mobile à la mode, particulièrement auprès des jeunes. Comme tout réseau social, cette application a été conçue afin de rapprocher les gens et de créer des liens. Cependant, on observe de plus en plus de dérives, parfois même dangereuses.

Périscope a été lancée en 2015 après avoir été achetée par Twitter. Cette application mobile permet aux utilisateurs de transmettre en direct ce qu’ils sont en train de vivre, en le filmant. Les vidéos sont diffusées en direct, et peuvent être ensuite visualisées pendant 24h.

Cette application a été utilisée pour relayer des tragédies (certains utilisateurs ont filmé en direct les attentats de Paris, un journaliste l’a utilisé pour montrer le parcours de réfugiés en Méditerranée…), mais aussi des événements festifs comme des festivals ou des conférences.

Cependant, très vite, l’application a montré des failles : en France par exemple, un footballer célèbre a insulté son équipe et son entraineur, en répondant en direct à une question d’un internaute. Plus récemment, une jeune française a filmé en direct son suicide. Moins grave, mais beaucoup plus fréquent, des écoliers utilisent l’application en plein cours, demandant aux internautes de leur lancer des défis, comme répondre aux professeurs ou enlever leurs t-shirts… Enfin, de nombreuses personnes se sont également plaintes d’harcèlement sexuel via Périscope.

Peu après son lancement, le développeur de l’application Goodnight, Justin Esgar, avait déclaré au Daily Mail Online que « puisque Periscope permet aux utilisateurs de partager encore plus de leur vie privée qu’auparavant », il y avait « des dangers apparents » auxquels devaient penser les utilisateurs avant de se connecter. Malgré que les lignes de conduite de l’application indiquent qu’il est par exemple interdit de diffuser du contenu pornographique ou sexuel, ainsi que du contenu illégal, qui incite à la violence, ou dangereux et qu’une équipe entière soit dédiée à vérifier les contenus diffusés, il est très difficile de tout vérifier, puisque tout est en direct.

A noter aussi la difficulté de cacher sa localisation géographique : il est très facile de trouver l’endroit exact d’où la vidéo est prise. Si cela est positif lors d’événements publics, afin de toucher le plus de monde possible, cela devient plus dangereux quand des personnes privées décident de se filmer.

Enfin, se posent également des problèmes de droit d’auteur, lorsque des utilisateurs filment en direct la diffusion de séries télévision (comme récemment avec le dernier épisode de Game of Thrones ). Les chaines de télévision menacent Twitter d’amendes pour diffusion illégale de contenu payant.

Periscope peut donc s’avérer très utile, afin d’informer les internautes sur des événements publics importants, mais, comme toujours, il faut l’utiliser sagement, et éduquer les jeunes sur les risques d’une mauvaise utilisation de l’application.

Abonnez-vous à notre Newsletter
SIGNIS in the world
Choose your organization in the world.

Adds