ACCUEIL >Nos actions >Radio

La Conférence mondiale des radiocommunications

lundi 7 décembre 2015, par SIGNIS

Genève, Bruxelles, 7 décembre 2015 (SIGNIS/Itu). La Conférence mondiale des radiocommunications de 2015 (CMR-15) a terminé ses travaux avec la signature par les délégués des Actes finals qui portent révision du Règlement des radiocommunications, traité international régissant l’utilisation du spectre des fréquences radioélectriques et des orbites de satellites.

Environ 3 300 participants représentant 162 des 193 Etats Membres de l’UIT ont assisté à cette Conférence de quatre semaines, qui s’est tenue du 2 au 27 novembre. Quelque 500 participants représentant 130 autres entités, y compris du secteur privé, ont également assisté à la Conférence en qualité d’observateurs.

M. Festus Yusufu Narai Daudu (Nigéria), assisté de six Vice-Présidents : M. A. Jamieson (Nouvelle Zélande), M. Y. Al-Bulushi (Oman), M. D. Obam (Kenya), Mme D. Tomimura (Brésil), M. A. Kühn (Allemagne) et M. N. Nikiforov (Fédération de Russie), a présidé aux travaux de la Conférence.

Nouveaux enjeux, nouvelles perspectives

“Alors que de nouvelles innovations technologiques et applications apparaissent, elles représentent de nouveaux enjeux mais offrent aussi de nouvelles perspectives pour des milliards d’habitants de la planète,” a déclaré M. Festus Daudu, Président de la CMR-15.

“Cette Conférence s’est penchée sur un grand nombre de questions importantes et délicates, allant des communications mobiles large bande et des systèmes à satellites aux communications d’urgence et aux secours en cas de catastrophe, en passant par les communications maritimes et aéronautiques, la surveillance de l’environnement et les changements climatiques, le temps universel et la recherche spatiale ainsi que les services de radiocommunication indispensables au public dans les domaines de la santé, de l’information, de l’éducation, de la sécurité et de la sûreté.”

“Cette Conférence mondiale des radiocommunications permettra de définir des manières nouvelles et plus efficaces de réglementer les services et applications de radiocommunication,” a dit le Secrétaire général de l’UIT, M. Houlin Zhao. “Dans un monde où les radiocommunications jouent un rôle de plus en plus important pour connecter les personnes, je suis convaincu que les résultats de cette Conférence contribueront de façon essentielle à rendre le monde meilleur – et plus sûr – pour tous.”

“Beaucoup a été fait au cours des quatre semaines qui viennent de s’écouler et les résultats auront un impact majeur sur l’avenir du secteur des télécommunications en général et de celui des radiocommunications en particulier,” a déclaré M. François Rancy, Directeur du Bureau des radiocommunications de l’UIT. “Les résultats de la CMR-15 visent à maintenir un cadre réglementaire stable, prévisible et applicable universellement, qui garantit les investissements à long terme du secteur des TIC qui pèse plusieurs milliers de milliards de dollars.”

La CMR-15 a examiné plus de 40 sujets concernant l’attribution et le partage de fréquences aux fins de l’utilisation efficace des ressources que sont le spectre et les orbites. Les résultats permettront de fournir des services de radiocommunication d’excellente qualité pour les communications mobiles et les télécommunications par satellite, les transports maritimes et aéronautiques, la sécurité aérienne et la sécurité routière ainsi que pour des fins scientifiques en rapport avec l’environnement, la météorologie et la climatologie, la prévision des catastrophes, l’atténuation de leurs effets et les secours en cas de catastrophe.

Un programme d’études ambitieux pour les quatre prochaines années a été adopté pour le Secteur des radiocommunications de l’UIT, couvrant un large éventail de services allant du service d’amateur au service de radiodiffusion, en passant par le large bande mobile, le service mobile par satellite, le service fixe par satellite, les stations terriennes placées sur des plates-formes mobiles, et l’exploration spatiale.

La CMR-15 a adopté une version révisée de la Résolution 12 relative à l’assistance et à l’appui à la Palestine, par laquelle elle a décidé de continuer de fournir une assistance à la Palestine et de permettre à la Palestine d’obtenir et de gérer les fréquences radioélectriques nécessaires au fonctionnement de ses réseaux de télécommunication et de ses services hertziens. Cette adoption a fait suite à la conclusion d’un accord entre Israël et la Palestine en vue de faciliter l’exploitation de la téléphonie cellulaire et la mise en place d’un réseau de télécommunication moderne et fiable en Palestine.

Pour en savoir plus sur les principaux résultats de la CMR-15, cliquez ici.

Abonnez-vous à notre Newsletter
SIGNIS in the world
Choose your organization in the world.

Adds