ACCUEIL >Nos actions >Radio

Une radio communautaire congolaise et son autofinancement

mardi 28 juin 2016, par Alejandro Hernandez

Bandundu, 29 juin 2016 (Barza Infos). Une station de radio communautaire peut avoir de la difficulté à se procurer suffisamment de fonds pour être sûre d’avoir un personnel compétent et des émissions fantastiques. Toutefois, certaines radios font preuve de créativité en République démocratique du Congo.

Il y avait la Radio Télévision Communautaire 117 de Kibombo, qui a conclu une entente avec sa communauté pour partager les bénéfices d’un atelier sur la transformation du riz. Maintenant il y a la Radio Bandundu FM, située à 1 000 kilomètres de la ville de Bandundu, dans la province de Kwilu, à l’ouest de la RDC, qui a un autre plan d’affaires en tête. Elle loue du matériel à la communauté. Après avoir reçu une petite subvention, la station de radio a acheté 200 chaises en plastique et dix tentes. La station loue ce matériel à des particuliers ou des associations de la communauté qui organisent des activités. Désiré Tankuy est le directeur de la station. Il dit qu’il se souviendra toujours de leur tout premier client, à savoir l’église catholique. « L’église a loué nos tentes pour célébrer l’ordination d’un prêtre dans le jardin de la cour de la cathédrale, » déclare-t-il.

L’information sur cette nouvelle activité s’est propagée rapidement.

M. Tankuy se rappelle : « Quelques jours après, la direction de la santé de la ville de Bandundu est venue louer des chaises et des tentes lors du lancement de la campagne de vaccination organisée dans le jardin de l’église protestante de Malebo. Puis, certains participants de cette manifestation ont commencé à louer notre matériel, surtout pour les funérailles. » Les recettes générées par la location permettent à la station de verser une petite indemnité aux bénévoles et au personnel. Cette activité rapporte près de 200 $ par mois, et l’argent est réparti entre le directeur de la station, le comptable et le coordonnateur des opérations commerciales.

M. Tankuy croit que les indemnités versées permettent de motiver ses collègues. Il déclare : « Au-delà de ce supplément d’argent que nous versons au personnel et aux bénévoles, l’argent que nous rapporte cette petite activité nous permet de couvrir les honoraires, le transport, les stylos, les carnets de notes [et] les piles fournis aux journalistes. De plus, nous avons pu réduire les impayés de la location de nos locaux de plusieurs années à huit mois. »

Mais les projets d’affaires de Bandundu FM ne s’arrêtent pas là. M. Tankuy affirme qu’il aimerait ouvrir une petite agence de publicité qui pourrait aider d’autres stations de radio à accroître leurs chiffres d’affaires.

Abonnez-vous à notre Newsletter
SIGNIS in the world
Choose your organization in the world.

Adds