ACCUEIL >Nos actions >Radio

XLiveAfrica : jeune Webradio ghanéenne

jeudi 19 mai 2016, par SIGNIS

Accra, 19 mai 2016 (Lucas Roxo/Africultures). La jeune webradio ghanéenne XLiveAfrica devient de plus en plus populaire auprès des jeunes de la capitale, après seulement quelques mois d’existence.

Depuis septembre 2015, XLiveAfrica émet depuis un quartier populaire et branché d’Accra. Tout de suite, le succès a été au rendez-vous : « Tout ce qu’on poste sur internet devient automatiquement viral », explique Thompson, rédacteur en chef. En effet, avec plus d’1.200.000 followers sur Facebook et plusieurs milliers d’autres sur Instagram et Twitter, XliveAfrica est considéré comme le média musical le plus influent sur les réseaux sociaux. « Et si on le met en concurrence avec les médias généralistes, il passe troisième, derrière Joy FM et Citi FM, qui traitent exclusivement de politique », note le site Africultures.

En quelques mois, la webradio est devenue incontournable. Le concept et la fréquence ont été repris d’XFM : « eXcitant, eXclusif, eXplicite... Être X, c’est être différent, unique", explique Thompson. Ils en ont gardé également le gérant (Herbert Mensah, homme d’affaires et président du club de foot de Kumasi) mais ont changé toute l’équipe. De plus, au lieu d’être une radio locale et politique, XLiveAfrica est devenue une radio entièrement en ligne, internationale « centrée sur la musique et le divertissement, où tout est en anglais. » Sacut, ancien rédacteur en chef d’XFM explique : « La philosophie est la même. Ce qui a changé, c’est surtout l’audience : sur XFM, le public était constitué essentiellement des classes populaires, qui écoutaient leur vieux poste radio au café ou dans le taxi. Aujourd’hui, Xlive a choisi d’aller sur internet pour parler aux jeunes urbains du Ghana, mais aussi de toute l’Afrique de l’Ouest ».

Le choix de n’être disponible qu’en ligne et via une application était risqué. En effet, au Ghana, l’accès au numérique reste compliqué, même s’il augmente en permanence. Mais pour Mensah, il était évident que le futur de la radio était en ligne, vu le nombre de radios déjà présentes sur les ondes.

XliveAfrica est aujourd’hui une radio pour les jeunes, tenue par des jeunes : à l’image de la population d’Accra, les présentateurs de la chaîne ont moins de 30 ans et viennent d’un peu partout, pas uniquement du milieu médiatique. « Ce sont de jeunes talents, des matières brutes à polir… », explique le rédacteur en chef.

Chris, qui gère l’émission de la tranche matinale où se mêlent musique gospel et informations pour ados, est un étudiant de 25 ans en situation de handicap. DJ Aljazeera, s’occupe d’une émission sur le hip-hop entre 9h et 12h. Kweykwu mêle poésie et vieux funk à l’heure du déjeuner quand Johny Blaise, en fin d’après-midi, est une star montante du dancehall. Tous gèrent le compte Facebook et Twitter de leur émission et interagissent avec le public pendant leur émission.

Tous les présentateurs « revendiquent la volonté de mettre en lumière la jeune création ghanéenne et critiquent les choix des autres stations de radio, qui usent et abusent de la pop occidentale ». De plus, « pas question d’embêter une jeunesse désintéressée avec des enjeux politiciens. En organisant des émissions en plein air dans les centres commerciaux ou les universités, XLiveAfrica compte plutôt aller vers les préoccupations des ados ghanéens, afin de créer des liens avec son audience numérique, tout en récupérant du sponsoring au passage. »

Abonnez-vous à notre Newsletter
SIGNIS in the world
Choose your organization in the world.

Adds