ACCUEIL >Nos actions >Télévision

La Chine et la numérisation de la télévision en Afrique

vendredi 6 novembre 2015, par SIGNIS

Bruxelles, Tiajin, 6 novembre 2015 (SIGNIS/Afriquinfos/P. Amah). Un séminaire annuel sur le développement de la télévision numérique en Afrique a eu lieu récemment à Tiajin, en Chine. Il s’agissait déjà de la cinquième édition qui a accueilli près de 150 personnes venues d’une trentaine de pays d’Afrique ainsi que des spécialistes de la migration numérique venus de Chine et d’autres pays.

L’organisateur est le groupe chinois « Star Times », spécialisé dans le numérique. Cette rencontre constitue une plateforme d’échanges et de partage d’informations et d’expériences sur les enjeux de la numérisation en Afrique. Les participants ont passé au crible la question du passage analogique vers le numérique des télévisions en Afrique. L’expérience réussie de la migration numérique en Asie, la promotion de la numérisation par satellite et du progrès social avec la télévision numérique, le financement du projet de migration numérique sont les différents thèmes qui ont été au centre des échanges.

JPEG - 9.4 ko
Pang Xinxing

Pour Pang Xinxing, le PDG du groupe Star Times, il est nécessaire pour l’Afrique de se doter de la télévision numérique en vue du développement socioéconomique. Cette initiative chinoise a été saluée par la présidente de la haute autorité de la communication en Guinée, Martine Condé qui estime que « l’avenir de l’Afrique ne peut se concevoir sans l’accompagnement de ses partenaires ». Et d’ajouter qu’en organisant ce séminaire, Star Times témoignait la volonté de la Chine d’aider les pays africains à s’approprier les nouvelles technologies de la communication. Représentant le Congo-Brazzaville à ce séminaire, le ministre de la communication congolais M. Bienvenu Okiemy a pour sa part fait remarquer qu’« il faut aller vers cette numérisation parce que cela nous donnera les possibilités d’avoir un PIB certainement plus important. Les entreprises audiovisuelles, c’est l’économie de demain », a-t-il dit.

JPEG - 11.6 ko
M. Bienvenu Okiemy

Présent au Congo-Brazzaville, le groupe chinois veut renforcer leur coopération. « L’an dernier, il y a eu la signature d’un contrat de migration numérique entre Star Times et le Congo. Je crois que dans un avenir proche, le paysage de la télévision numérique connaîtra un développement rapide au Congo », a déclaré Pang Xinxing. « Nous sommes fortement attachés à la question de la numérisation. La numérisation, c’est bien sûr l’image de qualité, c’est des multiplicités de chaînes pour nos populations ; c’est accéder à d’autres cultures. C’est aussi renforcer la culture congolaise parce que nous allons devoir avoir les entreprises audiovisuelles de qualité », a soutenu de son côté M. Okiemy.

Spécialisé dans la migration numérique, Star Times offre une variété de programmes couvrant 28 pays d’Afrique subsaharienne. Le groupe propose 350 chaînes dont des chaînes internationales, africaines et chinoises. Les programmes sont diffusés en dix langues notamment le français, l’anglais, le portugais, le chinois et six langues parlées en Afrique. A ce jour, le groupe possède plus de 5 millions d’abonnés en Afrique et 10 millions en Chine.

Abonnez-vous à notre Newsletter
SIGNIS in the world
Choose your organization in the world.

Adds