(de Luc Besson. France, 2017, 1h47. Avec Dan de Han, Clara Delevingne, Clive Owen, Rihana.)

 

27 juillet 2017 (Magali Van Reeth) – Un film à grand spectacle, vraiment dépaysant où les aventures inter-galactiques n'empêchent ni l'humour, ni la tendresse.

 

Au début des années 1970, Pierre Christin et Jean-Claude Mézières créaient la bande dessinée Valérian, agent spacio-temporel qui aller faire rêver tous les enfants (puisqu'à l'époque, seuls les enfants lisaient des BD). Si la littérature de science-fiction existait depuis longtemps déjà, Christin et Mézières l'ont mis en images. Un monde extraordinaire aux confins de l'espace, peuplé d'étranges créatures, mi-hommes, mi-bêtes dans un foisonnement graphique très créatif. Avec des lieux pour vivre ensemble malgré les différences physiques et culturelles, des gouvernements démocratiques, des voyous sans scrupules, des marchands avides, des traites et des ermites. Une richesse d'images et de situations où la vie explose sous toutes ses formes et qui donnait du rêve aux jeunes lecteurs. Dont le réalisateur et producteur Luc Besson, qui a attendu des années que les innovations technologiques lui permettent de porter à l'écran cet univers graphique si riche et si créatif.

 

Les moyens mis en œuvre pour les décors, les costumes, et faire évoluer les acteurs dans un environnement qui n'est pas réel pour entrer en contact avec des êtres qui ne le sont pas plus, sont colossaux. Le film est une réussite technique où les effets spéciaux sont au service du récit et de la mise en images de cet univers. Le résultat est visuellement impressionnant, le spectateur pénètre enfin dans cet univers, file en vaisseau spatial dans les arcanes de ces cités tentaculaires, accompagné par la musique d'Alexandre Desplat, du vrai cinéma spectaculaire ! Les créatures de Christin et Mézière s'animent enfin et elles sont rejointes par d'autres,tout aussi bizarres et subtiles dans leur talent. Les personnages de la planète Mül, avec leur peau bleutée et scintillante, ou celui de Bubble, l'artiste polymorphe interprétée par Rihana, sont de belles réussites.

 

 

Dans cet univers foisonnant, l'intrigue du film est simple : le major Valérian et sa co-équipière Laureline ont pour mission d'aller récupérer le dernier spécimen d'une créature ayant le pouvoir de répliquer les pierres précieuses qu'on lui donne à manger... ce qui leur donnera l'occasion d'entrer en contact avec plusieurs communautés et de défier les traîtres qui se cachent bien évidemment sous des apparences trompeuses. Si le film aborde les thèmes du vivre ensemble et de la colonisation, il est d'abord une célébration de la jeunesse éternelle des héros, interprétés ici par Dan de Han et Clara Delvingne, ceux qui doivent sauver la planète tout en tombant amoureux, protéger les faibles, casser la figure aux méchants, négocier avec les truands et ne pas faillir à leurs idéaux.

 

Valérian et la cité des mille planètes est un superbe voyage dans des contrées dépaysantes, en charmante compagnie, un vrai spectacle tout public.