Vivre
 
 

Médias

En Angola, Radio Ecclesia peut désormais être diffusée dans tout le pays

En Angola, Radio Ecclesia peut désormais être diffusée dans tout le pays

Luanda, 16 janvier 2018 (RFI). En Angola, l'Eglise se réjouit de la décision du président Lourenço d’autoriser la radio catholique Ecclesia de diffuser sur l’ensemble du territoire national. Pour l’instant, Radio Ecclesia ne pouvait être captée que dans la capitale angolaise. Cette décision marque un rapprochement entre Luanda et l’Eglise, qui s'est parfois montrée opposée au pouvoir. C’est un message qui a réjoui les catholiques lors de la première conférence de presse de Joao Lourenço, en début de semaine, à Luanda. Radio Ecclesia sera autorisée partout en Angola, et plus uniquement dans la capitale. « C’est la radio d’une Église que nous considérons comme sérieuse, a-t-il affirmé. L’élargissement de la diffusion nous aidera, peut-être, à freiner la prolifération des sectes apparues dans notre pays au cours des dernières années. » Pour le porte-parole de la conférence épiscopale de l’Angola, Mgr José Manuel Imbaba, c’est la fin d’une « grande injustice ». « Je me réjouis de la décision du président de la République et le félicite pour son courage politique, a-t-il dit. A nous, maintenant, de nous retrousser les manches et faire ce qui s’impose pour que la voix de l’Église soit entendue dans tout le pays. » Le feu vert donné à Radio Ecclesia est d’autant plus significatif que l’Eglise s’est parfois montrée critique face au pouvoir. Les évêques ont déjà soutenu, dans une lettre pastorale, que les Angolais ne pouvaient que « rêver », 40 ans après l’indépendance, d’un pays « prospère, démocratique et sans corruption ».
                                                                      Un livre pour les 100 ans de la presse catholique suisse

Un livre pour les 100 ans de la presse catholique suisse

Bern, 12 janvier 2018 (Maurice Page/Cath.ch). Fondée à Zoug en 1917, l’Association catholique suisse pour la presse (ACSP) a passé le cap du siècle d’existence. Elle publie à cette occasion un ouvrage commémoratif de 120 pages sous le titre Travail médiatique catholique – Rétrospectives et perspectives. Grâce aux 100 rapports annuels, tous conservés et désormais publiés en ligne  l’histoire de l’association et du développement de la presse catholique en Suisse est assez bien connue. L’ouvrage de 120 pages en offre un panorama complet pour les trois régions linguistiques du pays. L’association qui compte aujourd’hui quelque 600 membres, principalement en Suisse alémanique, a été un promoteur puissant des quotidiens catholiques dans un climat culturel et politique ressenti comme opposé à la vision catholique de la société. Eprouvant le besoin de faire front, des intellectuels catholiques de Zurich, St-Gall, Argovie, mais aussi de cantons majoritairement catholiques, créent une association pour faire connaître et diffuser leurs journaux. Mais aussi promouvoir les bons livres, et même bientôt favoriser la création d’un Institut de journalisme à l’Université de Fribourg. L’Association – qui s’appelle alors La Ligue – apporte aussi son soutien financier à la première agence de presse catholique au monde, la KIPA, née aussi en 1917, mais à Olten. Cette saga des pionniers a été étudiée par l’historien alémanique Thomas Gmür. Il montre comment les sensibilités ont évolué, à partir surtout du concile Vatican II. Les journaux catholiques ont subi une sérieuse érosion au point que plusieurs titres ont disparu, ou ont fusionné avec une presse profane plus généraliste. Aujourd’hui, l’Association soutient encore la parution d’une page Christ und Welt chaque semaine dans plusieurs journaux alémaniques. L’ouvrage richement illustré a aussi un volet en langue française. Sans reprendre toute l’histoire de La Ligue, André Kolly dresse un portrait de l’ensemble des réalisations médiatiques de Suisse romande, y compris le domaine des médias audiovisuels. On y retrouvera le souvenir de nombreuses personnalités éminentes qui ont fait les médias catholiques de Suisse romande. En langue italienne Cristina Vonzun rappelle aussi 1917 quand le nouvel administrateur apostolique Mgr Aurelio Baccarini fonda la Nuova Stampa puis le toujours actuel Giornale del Popolo. Cet ouvrage commémoratif a aussi demandé à trois journalistes d’exprimer leur vision du journalisme pour l’avenir, Martin Spilker, Pierre Pistoletti et Stefen Itten. Grâce aux reportages publiés par cath.ch et kath.ch, le livre commémoratif donne aussi des échos de la fête qui a réuni les membres et amis le 9 septembre sur le lac de Zoug. La publication préfacée par le président de l’association, Markus Vögtlin, peut être obtenue auprès du Secrétariat ACSP, Rue du Botzet 2, 1700 Fribourg, presseverein@kath.ch ou téléchargée sur le site http://skpv.ch/festschrift-zum-100-jahr-jubilaeum/