englishespagñolfrançais
Journalisme
imprimer l’article


Dans la même rubrique
  1. Des journalistes catholiques contribuent à la promotion de la paix
  2. Les directeurs des programmes de l’audiovisuel congolais appelés au professionnalisme
  3. Ressources utiles pour les journalistes sur les droits des enfants
  4. Nouvel hebdomadaire en RDC
  5. Nouvelles aides à la presse française
  6. Formation de journalisme en Côte d’Ivoire
  7. Un journaliste burundais récompensé par le prix Peter Mackler
  8. « Reporters d’espoir » ou une autre manière de voir le monde
  9. RSF lance la campagne : « Certaines victoires ne méritent pas de médaille »
  10. Table ronde des médias au Kenya
  11. Le Prix International de la liberté de la Presse 2016
  12. Les journalistes malawiens formés aux politiquées liées au changement climatique
  13. La Radiotélévision publique sud-africaine en crise
  14. Conseils pour la réalisation de reportages sur les épidémies
  15. Formation des Conseils de la presse d’Europe du Sud-est sur l’éthique des médias en ligne
  16. Les journalistes sénégalais et la défense des droits de l’homme
  17. Rapport de RSF sur les journalistes syriens
  18. 25 juin 2016 – 4ème édition du #ImpactJournalism Day
  19. Formation des forces de sécurité sur la liberté de la presse, la liberté d’expression et la sécurité des journalistes au Mali
  20. IWMF annonce les gagnantes du « 2016 Courage In Journalism Award »
  21. Liberté de la presse en danger en Bolivie
  22. Formation de journalistes par la MONUSCO
  23. Communications et Société remet un prix hommage à Guy Marchessault
  24. Premières journées déontologiques de la presse congolaise
  25. L’association de journalistes catholiques espagnole rejoint SIGNIS
  26. Nouveau réseau pour promouvoir les femmes africaines dans les médias
  27. L’AMARC célèbre la Journée mondiale de la liberté de la presse 2016
  28. Classement mondial de la liberté de la presse 2016
  29. Etat des lieux de la presse congolaise
  30. The Good Sheperd : nouvelle publication de théologie pastorale
  31. Les médias sud-soudanais préoccupés par les menaces pesant sur la liberté d’expression
  32. 75 ans d’un hebdomadaire catholique bangladais
  33. La NSCC forme les journalistes sur leur rôle en période électorale
  34. 45 ans de l’Union nationale de la Presse du Congo
  35. Un projet de loi controversé permettrait d’espionner les journalistes
  36. Les médias congolais appelés à améliorer la qualité de leur contenu
  37. Les journalistes italiens invités à "servir la vérité des faits"
  38. Les médias face aux questions électorales en RDC
  39. Père Delvordre, 50 ans de journalisme multimédia
  40. Edit sur la protection des journalistes et défenseurs des droits de l’homme en RDC
  41. Des journalistes kinois formés à l’interprétation des sondages politiques
  42. Evêque Santo : Donner plus de liberté aux journalistes pour la croissance du Sud-Soudan.
  43. Nouvelle édition d’un guide pratique pour les journalistes en zones dangereuses
  44. Une journée sans médias en Guinée
  45. Les médias se mobilisent pour la sécurité des journalistes
  46. Les papes et la presse
  47. 70ème anniversaire d’un magazine catholique indonésien
  48. « SOS Médias Burundi »
  49. La Croix marque sa différence avec une nouvelle formule
  50. La revue Relations entièrement numérisée
  51. La MONUSCO forme 20 professionnels des médias en éthique et déontologie
  52. Un journaliste burundais honoré en France
  53. Deux journalistes de CCTV interpellés puis relâchés
  54. Africanews, le nouveau média panafricain
  55. Protection des journalistes au Sud-Kivu
  56. Appel pour empêcher l’extradition d’un journaliste burundais
  57. « Les patrons de presse doivent combattre l’inégalité du genre »
  58. L’Equateur célèbre la Journée des Journalistes
  59. Bilan annuel de Reporter sans Frontières
  60. L’agence de presse missionnaire Misna ferme ses portes
  61. 30 journalistes congolais sensibilisés au respect de la déontologie pendant les élections
  62. Un concours pour les journalistes sur l’équité et droits de l’enfant
  63. Bilan annuel de Reporters sans Frontières
  64. 10ème anniversaire d’Agahi, premier hebdomadaire catholique en urdu.
  65. Novembre noir pour les journalistes brésiliens
  66. Lueurs, un nouveau magazine interconfessionnel
  67. L’ONU recense 41 cas d’atteinte à la liberté d’expression en RDC
  68. Écran noir et silence radio contre les violences sur les journalistes au Niger
  69. Un « Pèlerin » plus vif, plus étonnant
  70. RSF condamne la censure du International New York Times
  71. Les difficultés parfois tragiques de couvrir l’environnement
  72. Appel pour le Prix Médias 2016 pour jeunes journalistes
  73. La liberté de presse togolaise menacée par un nouveau code pénal
  74. Journée pour l’élimination de la violence faite aux femmes : les journalistes victimes aussi
  75. Formation de journalistes en vue de la visite du Pape en Ouganda
  76. Prix Claude-Masson de l’AMéCO décerné à Josée Blanchette et Benoit Lacroix
  77. Les journalistes congolais mobilisés contre l’agression de leur consœur de RTVS1
  78. Des journaux du Nagaland protestent contre « Les fusiliers de l’Assam » avec des Unes blanches.
  79. Vida Nueva, le magazine espagnol de l’archidiocèse de Los Angeles, récompensé
  80. Les médias et les demandeurs d’asile en Australie
  81. Mobilisation pour les journalistes en RDC
  82. Changement climatique en Afrique : Un guide pour les journalistes africains
  83. Anthony Bellanger, nouveau Secrétaire général de la FIJ
  84. Le mensuel « le messager de Saint-Antoine » au Canada existe depuis 120 ans
  85. Trois directeurs de médias boliviens revendiquent la liberté de la presse
  86. Reportage sur les problématiques des jeunes indigènes péruviens
  87. Le journalisme est-il menacé ?
  88. Campagne globale pour mettre fin à l’impunité des crimes de journalistes
  89. “En la mirada del Otro”, collection photographique sur les Missions Salésiennes en Equateur
  90. Le journalisme d’investigation existe aussi en Afrique !
  91. Le Bangladesh est critiqué pour son impunité face aux meurtres de blogueurs
  92. Présence, une nouvelle agence de presse canadienne
  93. Le prix Nobel de littérature attribué à une journaliste
  94. Journalistes, des indésirables qui dérangent !
  95. Ethique et journalisme : réflexion sur la photographie de morts
  96. France : La presse catholique française unit ses forces.
  97. Malaisie : un journal catholique s’autocensure
  98. Philadelphia : 200 journalistes se sont réunis au séminaire sur le Pape François.
  99. Au congrès de la Catholic Press Association en Amérique du Nord
  100. SIGNIS Services Rome présente le "Reporter Kit"
  101. "La Croix" fête son 40 000e numéro

Le journalisme d’investigation existe aussi en Afrique !

Bruxelles/Londres, 15 octobre 2015 (SIGNIS/BBC Afrique) Que ce soit en Afrique ou ailleurs, les journalistes africains sont malheureusement rarement pris au sérieux. Pourtant, beaucoup font un travail hautement professionnel, qui plus est dans des circonstances peu favorables pour leur sécurité économique, familiale ou personnelle. Ils sont souvent la cible des politiciens, des policiers, des criminels, de la justice ou des grandes entreprises (multinationales), quand ils révèlent des informations compromettantes à leur égard.

Au Ghana, le journaliste Anas Aremeyaw a réalisé un film avec pour thème : « Sexe, argent et corruption » - Tous les ingrédients des superproductions américaines sont présents, et pourtant, il ne s’agit pas d’une fiction.
«  Ghana dans les yeux de Dieu » (Ghana in the Eyes of God), est un film qui dérange.

Le travail du journaliste d’investigation a mené à la découverte du plus grand scandale de l’histoire du pays et a bouleversé le système judiciaire. Il aura fallu 2 ans d’enquête sous couverture et plus de 500 heures de tournage pour que le journaliste parvienne à mettre un point final à son film. L’œuvre révèle l’étendue de la corruption dans le milieu judiciaire.
Certains juges et employés de la justice ghanéenne sont clairement montrés acceptant des pots de vins de la part de plaideurs. D’autres y demandent des faveurs sexuelles en échange de jugements favorables. 34 juges sont concernés, de même qu’une dizaine d’autres personnes travaillant pour la justice. Les accusations qui pèsent à leur encontre ont été transmises au président ghanéen John Mahama et au ministre de la Justice du pays, Georgina Theodora Wood.

La ministre de la Justice a ensuite ouvert une enquête visant 22 juges de courts inférieures et dit réfléchir à la conduite à suivre en ce qui concerne 12 juges de la Cour suprême. Les avocats de 14 de ces juges ont rejeté les accusations et la Cour suprême a nié avoir tenté de bloquer l’enquête en cours. Les autres juges concernés ne se sont pas exprimés publiquement.

Le film « Ghana dans les yeux de Dieu », épopée d’une injustice, a été projeté dans la capitale ghanéenne avant d’être montré gratuitement un peu partout dans le pays. Des projections continuent d’avoir lieu jusqu’à présent. Anas a opté pour des projections publiques plutôt que pour une diffusion à la télévision parce que les média ghanéens ont été menacés de poursuite en cas de diffusion. Il souhaite que le plus grand nombre de personnes possibles voient son travail.

Qui est Anas Aremeyaw Anas ?

Anas Aremeyaw Anas est une énigme au Ghana. En 15 ans de journalisme d’investigation, Il n’a jamais dévoilé son visage et personne ne sait à quoi il ressemble. Ses fans le qualifient de héros des temps modernes ou de « James Bond du journalisme » à cause de son travail acharné pour exposer la corruption et le banditisme au Ghana et ailleurs en Afrique.

Lorsqu’il mène l’enquête, Anas invente également des personnages… il lui est par exemple arrivé de se chausser de talons hauts, de porter des lunettes de soleil et du rouge à lèvre. Il s’est aussi caché dans un faux rocher placé près d’une route, d’où il pouvait observer en toute liberté les personnes qu’il cherchait à piéger.
Son travail a permis de démanteler des réseaux de trafic d’êtres humains, ou encore de révéler l’ampleur de la corruption au sein de la police ghanéenne. Anas considère que le journalisme ne sert à rien “à moins que ça ne fasse progresser notre société”. Avant de devenir journaliste, il a exercé le métier d’avocat pendant deux ans.

Réaction des juges

Sans surprise, les juges qui figurent dans son nouveau film ont tenté d’empêcher sa diffusion. Mais leur plainte est pour le moment restée lettre morte.

Le juge Paul Uuter Dery a déposé une plainte devant la Cour suprême demandant à ce que l’enquête soit arrêtée. Il souhaite que la Cour déclare inutilisables les informations recueillies par Anas, car la Constitution du Ghana spécifie que des preuves concernant un juge ne peuvent pas avoir été montrées au public. Monté à partir de centaines d’heures de tournage en caméra cachée, le film d’Anas montre différents juges dialoguant avec des plaideurs, dans une voiture, une maison ou un bureau.

De l’argent est échangé entre les protagonistes et certaines scènes du film montrent également des personnes ayant des relations sexuelles. Le film est toujours projeté dans le pays et nombre de Ghanéens font part de leur désir de le voir. Actuellement, en octobre 2015, le scandale est donc loin d’être terminé.

SIGNIS

imprimer l’article