La Havane, 12 avril 2017. A tous les membres et associés de SIGNIS. Chers collègues,

J’espère que cette lettre vous trouvera en bonne santé. Comme chaque année, je vous écris à l’occasion de la fête de Pâques, la fête la plus importante de notre foi.

Pâques est la célébration du renouveau, et cette année, cela correspond également à une période importante pour notre association : la préparation du prochain congrès mondial de SIGNIS, qui se tiendra à Québec, au Canada, du 19 au 22 juin. Nos congrès mondiaux sont des occasions merveilleuses de renouveau, à des niveaux personnels, professionnels et spirituels : ils nous donnent l’opportunité de nous rassembler entre amis et collègues des quatre coins du monde et de ressentir ce sentiment unique d’être uni dans notre foi, uni dans notre vocation en tant que communicateurs et unis dans notre engagement à être des créateurs d’une culture de paix, malgré nos différences, venant de divers pays et cultures.

En plus de célébrer les liens d’amitié et de camaraderie que nous avons créés entre nous depuis de nombreuses années, unissant notre association en une famille mondiale, nous partagerons des expériences précieuses et élargirons d’avantage les connaissances et expertises que nos membres ont accumulés dans tous les domaines de la communication. Ces connaissances et expertises ont été testées avec succès dans de nombreuses situations, mais doivent désormais faire face à un environnement médiatique qui change rapidement.

Lors du congrès, des experts hors-pairs nous éclairerons sur les derniers développements, nous aidant à orienter SIGNIS dans la bonne direction. Cependant, ce seront nos membres, qui ont été tellement actifs au sein de séminaires, festivals, formations ou évènements spirituels, que ce soit par la radio, la télévision, le cinéma, le journalisme, l’éducation aux médias ou tout autre champ de notre activité, qui mèneront ce processus de revitalisation constante nécessaire pour permettre à SIGNIS de servir au mieux ses membres et l’Eglise, dans cette période difficile.

Le congrès amènera également du renouveau au sein de SIGNIS, grâce à des changements à la tête de l’association par l’élection d’un président, vice-présidents, trésorier général et secrétaire général, ainsi que par l’installation d’une nouvelle assemblée des délégués, élus par nos membres dans leurs groupes régionaux. Il est attendu que certaines personnes garderont leurs postes, afin de garder un certain degré de continuité, mais il est important de prendre l’opportunité d’amener de nouvelles idées et une nouvelle énergie.

 

L’arrivée de Pâques ne signifie pas que tout est déjà neuf. La faim, la pauvreté, les sans-abris, sont toujours présents. L’injustice, la violence et la souffrance de personnes innocentes sont toujours présentes. Des dizaines de Chrétiens coptes ont été massacrés lors d’une attaque terroriste dans deux églises en Egypte le dimanche des rameux. Un nouvel épisode du martyr sans fin des Chrétiens au Moyen-Orient. Nos pensées et prières vont aux victimes et à leurs familles.

 

Seul le Christ Ressuscité  peut faire briller une lueur d’espoir dans un tel monde. Seule une victoire aussi définitive que la Sienne pourrait faire exclamer un apôtre : «  O mort, où est ta victoire? O mort, où est ton aiguillon ? » (1 Cor 15,55). C’est dans cette certitude que nous fêtons la Pâques, la fête du renouveau et de l’espoir, avec une confiance entière dans l’amour miséricordieux de Dieu, en nous préparant pour notre congrès mondial en promouvant l’espérance.

C’est dans ces sentiments que, ensemble avec mes vice-présidents Lawrence John Sinniah et Frank Frost, je vous souhaite des très Joyeuses Pâques de Résurrection.

Gustavo Andújar

Président de SIGNIS