Bruxelles, 24 juillet 2006 (Signis) - SIGNIS, l'Association catholique mondiale pour la communication, a aujourd'hui affirmé son soutien à l'appel lancé par le Secrétaire Général des Nations-Unies, Kofi Annan, en faveur d'un cessez-le-feu immédiat au Liban.

Exprimant sa solidarité avec ses membres dans ce pays dévasté par la guerre, le président de SIGNIS, Augy Loorthusamy, a exhorté les médias à s'assurer que leurs reportages contribuent à construire une Culture de Paix dans la région en reflétant la complexité de la situation de manière véridique, juste et équilibrée.

Voici le texte complet du communiqué:

"SIGNIS exhorte tous les gouvernements à entendre l'appel du Secrétaire Général des Nations-Unies en faveur d'un cessez-le-feu immédiat au Liban, ainsi que les prières répétées du Pape Benoît XVI pour mettre un terme aux souffrances de civils innocents au Liban et dans tout le Moyen-Orient.

Nous tenons également à exprimer notre solidarité et notre soutien les plus sincères à nos membres au Liban, nous souvenant avec émotion de la messe pour la paix célébrée par Monseigneur Roland Abou Jaoudé lors de notre Congrès Mondial à Lyon, il y a moins d'un an, et nous prions pour tous ces communicateurs qui luttent pour porter des messages d'espoir et de paix en ces temps de guerre et de destruction.

Nous appelons les médias à contribuer à construire une Culture de Paix au Moyen-Orient en reflétant la complexité de la situation au Liban et ailleurs de manière véridique, juste et équilibrée.

A notre tour, en tant qu'Association mondiale de professionnels catholiques de la communication, nous nous ré-engageons à suivre les principes énoncés dans la Déclaration de Lyon, en novembre 2005, afin de continuer à lutter pour qu'au Liban et dans toute la région du Moyen-Orient, les "voix des sans-voix" soient entendues et les "visages des sans-visages" soient visibles dans les médias."

Augustine Loorthusamy,
_ Président
_ SIGNIS