Ces derniers jours, trois réalisateurs iraniens ont été arrêtés : Mohammad Rasoulof, Mostafa Aleahmad et Jafar Panahi. L'Iran est un pays phare dans la création cinématographique contemporaine et ces cinéastes, de renommée internationale, ont présenté leurs oeuvres dans tous les grands festivals du monde.

Mohammad Rasoulof a obtenu le prix oecuménique à la Berlinale 2020 pour le film Le Diable n'existe pas. Jafar Panahi a obtenu le prix SIGNIS-WACC des Droits de l'Homme en 2014 pour le film Taxi Téhéran.

SIGNIS et INTERFILM qui mettent en place les jurys oecuméniques pour favoriser une culture de paix, s'associent pour dénoncer cette atteinte à la création artistique et à la libre circulation de cinéastes ayant toujours défendu la sagesse et la résilience du peuple iranien et qui ont permis au monde entier de mieux connaître ce pays aux traditions artistiques millénaires.

 


Télécharger le communiqué de presse.