18 février 2022 (SIGNIS / INTERFILM). Lors du 72e Festival international du film de Berlin, le Jury œcuménique a récompensé trois films dans les catégories Compétition internationale, Panorama et Forum.

Dans la Compétition internationale, le Jury a récompensé Un año, una noche, réalisé par Isaki Lacuesta (Espagne, France, 2021). 

Une fiction autour des suites psychologiques et sociales de l'attentat du Bataclan à Paris en novembre 2015. Dans une belle adéquation entre la représentation d'un parcours de vie et une forme artistique exceptionnelle dans toutes les dimensions du langage cinématographique et du jeu des acteurs, le film montre le long processus de deuil vécu par un jeune couple, Céline et Ramon, après l'attaque du Bataclan. Le combat du personnage principal dans l'ombre de la Mort ("Il n'est pas le Dieu des morts, mais des vivants", Marc 12,27) est si intime et intense qu'il faut de longs mois avant d'en accepter la réalité. Dès le début, la Violence ne répond pas la Haine mais l'Amour (Matthieu 5,44f). Après des mois de solitude, des relations pleines de vie sont à nouveau possibles.

Klondike, réalisé par Maryna Er Gorbach (Ukraine, Turquie, 2022), a reçu le prix du Jury œcuménique dans la catégorie Panorama. 

Klondike se déroule à l'été 2014 à la frontière russo-ukrainienne. Le film s'ouvre sur l'impact d'une bombe qui détruit le mur de la maison d'Irka et Tolik. Le mur percé laisse entrevoir le paysage environnant. Le village devient alors une scène de guerre et Irka et Tolik sont témoins de la destruction de l'avion de ligne MH17. Le conflit russo-ukrainien creuse une faille au cœur de la famille, le frère d'Irka soupçonnant Tolik d'être lui-même un séparatiste russe. Irka, enceinte, refuse de s'enfuir, tandis que Tolik fait tout pour protéger sa femme et l'enfant à naître.

Klondike montre de manière impressionnante comment le bonheur privé est déstabilisé par la guerre et la violence.  Le film est remarquable dans sa mise en scène, il se concentre entièrement sur ses personnages, dont la marge de manœuvre est de plus en plus réduite par le conflit.  Ils agissent comme sur une scène. Le film attire ainsi notre regard sur la question existentielle de savoir ce qui est le plus important : se mettre en sécurité ou s'accrocher à la patrie, et où il existe une perspective de nouvelle vie.

Enfin, le Jury œcuménique a décerné le prix du Forum à Geographies of Solitude de Jacquelyn Mills (Canada, 2022).

Le documentaire montre le travail de Zoé Lucas, qui a consacré sa vie à la collecte et à l'archivage de la flore et de la faune de l'île de Sable, lieu à l'écart, loin de la côte de la Nouvelle-Écosse. Avec une remarquable cinématographie, empreinte de l'existence biologique, créant des images et des sons d'une immense beauté, Mills montre la nature sur cette île isolée comme un espace de grand calme et de recréation continue de la vie. La découverte de ces énormes quantités de déchets plastiques dans l'Atlantique Nord, attestée par le travail de Lucas, est un choc pour la réalisatrice et le public, sensibilisant ainsi également à ce grave problème écologique. 

Membres du Jury

Compétition internationale : Magali van Reeth (France), Hans-Martin Gutmann (Allemagne), Timea Kókai-Nagy (Hongrie).

Panorama : Margrit Frölich (Allemagne), Roland Kauffmann (France), Martin Ostermann (Allemagne).

Forum : Adriana Răcășan (Roumanie), Markus Leniger (Allemagne), Roland Wicher (Allemagne).

Le 72e Festival international du film de Berlin s'est tenu du 10 au 16 février. En raison de la pandémie de coronavirus, la compétition a été raccourcie à cinq jours. La cérémonie de remise des prix a eu lieu le 16 février, tandis que les quatre autres jours du festival étaient destinés au public non professionnel.