(SIGNIS Japon). Le 45e prix du film catholique japonais, décerné chaque année par SIGNIS Japon, a été attribué à Complicity, un long métrage réalisé par Kei Chikaura qui met en lumière le problème social des immigrants chinois en situation irrégulière au Japon. 

La cérémonie de remise des prix s'est tenue à l'église catholique d'Asakusa à Tokyo le 20 novembre 2021. Après un discours d'ouverture d'Itaru Tsuchiya, le président de SIGNIS Japon, le père Haresaku, prêtre conseiller de SIGNIS Japon, a expliqué les raisons de leur choix :

« Complicity est un film qui a le pouvoir de sauver le Japon de sa solitude. C'est une histoire qui va au-delà du mur qui sépare les gens pour nous permettre de devenir une famille avec les autres. Lorsqu'il a été critiqué pour avoir soigné des malades un jour de sabbat, Jésus a dit : "Si l’un de vous a un fils ou un bœuf qui tombe dans un puits, ne va-t-il pas aussitôt l’en retirer, même le jour du sabbat ?". Dans le film, le propriétaire du restaurant de soba engage un stagiaire étranger qui devient progressivement son fils et qui est désormais plus important pour lui que la loi. L'espoir du Japon se ressent à travers l'écran et leur tendre complicité. Il est encourageant de voir un film dont la mission est de se connecter aux autres à l'ère du COVID-19. »

 

À propos du film

Chen Liang est un immigré chinois qui a acheté à prix d'or une fausse identité pour se rendre au Japon. Alors qu'il se démène pour survivre, il se voit proposer un emploi dans un restaurant. Ayant gagné la confiance du chef, celui-ci décide de lui enseigner ses secrets. Chen se débat alors entre cette confiance et ses mensonges.