(de Fernando Leon De Aranoa, Espagne, 2021, 2h00. Avec Javier Bardem, Óscar de la Fuente, Manolo Solo, Mara Guil, Almudena Amor. Compétition officielle San Sebastian 2021. Rencontres d'Avignon 2022)

 

 

26 juin 2022 (Magali Van Reeth) – Film drôle et acerbe sur le monde du travail, aujourd'hui en Espagne. Un scénario rigoureux, des acteurs excellents, et un regard sans concession sur les comportements de ceux qui se croient invincibles.

 

Blanco dirige une entreprise de poids et mesures. Il dirige son usine en bon père de famille, connaissant tous ses ouvriers, félicitant celui qui vient de se marier, offrant un chèque à celle qui vient de perdre sa mère, choisissant lui-même les appartements des stagiaires et remarquant la moindre anomalie sur la balance qui marque l'entrée de l'usine. Quinquagénaire charmeur, séduisant, il est un personnage dans cette petite ville espagnole dont il sait qu'il peut influencer le maire.

 

 

Découpé en 7 chapitres, comme autant de jours de la semaine, le film déroule une histoire implacable où le quotidien confortable de Blanco va se changer en enfer. En aidant un manutentionnaire dont le fils a fait des bêtises, en cédant aux avances appuyées d'une trop jolie stagiaire, en licenciant un ouvrier et en essayant d'aider un comptable noyé dans les désordres conjugaux, il va lui-même tirer les ficelles qui vont durablement le ligoter.

 

 

Blanco adore rappeler que les balances produites dans son usine sont utilisées par le ministère de la justice. Il y voit sans doute une invisible protection lui permettant de mener sa vie et son entreprise avec sa propre idée de la morale et de la justice. L'acteur Javier Bardem lui donne son impressionnante sature, son sourire à la fois pervers et étonné, son autorité naturelle même lorsqu'il est pris la main dans le sac. Autour de lui, une savoureuse galerie de personnages qui existent pleinement dès leur première scène.

 

 

El buen patron garde de bout en bout le ton de la comédie et déroule avec brio un scénario bien rythmé. Au fur et à mesure que défilent les jours de cette semaine intense, le monde s'assombrit pour Blanco, comme aspiré par le poids d'une balance déréglée. Le réalisateur espagnol Fernando Leon De Aranoa pose un regard acide sur les vestiges du patriarcat, qu'une jeunesse déterminée arrive à bousculer.

 

 

 

 

Magali Van Reeth