(de Jon Watts. Etats-Unis, 2020, 2h18. Avec Tom Holland, Zendaya, Benedict Cumberbatch, Alfred Molina, Willem Dafoe)

 

 

28 décembre 2021 (Magali Van Reeth) - Après des mois de disettes dans les salles de cinéma, pour cause de pandémie, un film ramène dans les salles des spectateurs, surtout un public jeune et adepte des super héros. Un excellent divertissement.

 

 

Accusé de semer la panique en ville (c'est un peu vrai au vu de la destruction de certains immeubles ou voies rapides), un présentateur de télévision, ravi d'avoir découvert la véritable identité de Spiderman,lance une chasse à l'homme contre lui. La vie du si gentil et si naïf Peter Parker devient vite un enfer : traqué par les fans, sa photo tourne en boucle sur les réseaux sociaux et à la télévision. Voulant protéger sa famille et ses amis, il se met dans une position encore plus inconfortable et le scénario peut alors convoquer tous les super héros de l'industrie du cinéma.

 

 

 

Le film alterne les scènes d'action, essentiellement des bagarres spectaculaires entre différents super héros de la galaxie et des différents univers temporels ; et les moments plus calmes où Peter Parker tente de réfléchir afin de préserver son anonymat et sa vie affective tout en gardant ses pouvoirs extraordinaires.

 

 

Le scénario ressemble un peu à une réunion d'anciens combattant convoqués par un jeune stagiaire pour une séance de psychothérapie : aujourd'hui, les méchants ne sont que des victimes d'une souffrance mal digérée et Peter Parker va les aider à se ''réparer'', bien malgré eux parfois (certains méchants sont ravis d'être aussi puissants et aimeraient bien le rester).

 

 

Mélange d'effets spéciaux, de clins d’œil aux opus précédents, de combats spectaculaires dans des endroits mythiques (comme la statue de la liberté à Elis Island), saupoudré de magie pour espérer résoudre nos problèmes éthiques et émotionnels et s'appuyant sur des acteurs confirmés (les plus expérimentés étant les meilleurs) Spiderman, No Way Home est un spectacle aussi classique que divertissant.

 

 

 

 

Magali Van Reeth