Bruxelles, 11 octobre 2019 (Prix Nobel de la paix / NPR) Le Comité Nobel norvégien a décidé de décerner le Prix Nobel de la Paix 2019 au Premier Ministre éthiopien Abiy Ahmed Ali pour ses efforts en faveur de la paix et de la coopération internationale, et en particulier pour son initiative décisive visant à résoudre le conflit frontalier avec l'Erythrée voisine.

Lorsqu'Ahmed est entré en fonction en avril 2018, il a libéré des prisonniers politiques et a réussi la même année à signer un accord de paix avec le dirigeant érythréen, Isaias Afwerki, acceptant ainsi de céder les terres contestées à l'ancien ennemi de son pays.

L'Éthiopie est un pays aux langues et aux peuples très divers. Dernièrement, de vieilles rivalités ethniques ont éclaté. Selon les observateurs internationaux, jusqu'à trois millions d'Éthiopiens pourraient être déplacés à l'intérieur du pays. Cela s'ajoute au million de réfugiés et de demandeurs d'asile des pays voisins. En tant que Premier ministre, Abiy Ahmed a cherché à promouvoir la réconciliation, la solidarité et la justice sociale.

Plusieurs noms étaient considérés comme les meilleurs candidats au prix de cette année, dont Greta Thunberg, la suédoise de 16 ans qui milite pour le climat. La chancelière allemande Angela Merkel et des militants pro-démocratie à Hong Kong étaient également considérés.

Le comité de sélection est composé de cinq personnes sélectionnées par le parlement norvégien.