Vivre
 
 

Médias

Prix du jury œcuménique au 38ème Festival international du film de Varsovie

Prix du jury œcuménique au 38ème Festival international du film de Varsovie

Le 38ème Festival International du Film de Varsovie avait lieu fin octobre. Il a réuni parmi les meilleurs réalisateurs, acteurs et cinéastes de notre époque. Depuis sa création, ce Festival veut regarder d’un œil critique des films innovants qui racontent une histoire profonde dans le monde du cinéma, avant de remporter souvent ensuite les plus grands prix, que ce soit à Cannes ou même au-delà. Dans un Festival d’une telle importance, le Jury œcuménique constitué par SIGNIS et INTERFILM est également présent : il prend en compte non seulement la qualité artistique des films mais aussi leurs aspects spirituels et humains. Cette année, leur prix a été décerné à Tata (Papa) réalisé par Anna Maliszewska (Pologne, Ukraine, 2022). Tata est un road movie intense et puissant dans lequel deux filles et un père peu enthousiaste découvrent qu'ils peuvent s'entraider et donc accepter les changements de situation et s'accepter eux-mêmes. Leur périple se passe sur un circuit qui les conduit de la Pologne à l’Ukraine et les ramène ensuite dans leur pays de départ. « Ce n'est pas seulement le voyage d'une famille mais aussi l'histoire de deux nations sœurs en Europe de l'Est. », dit le jury. Le film raconte l’histoire de Michal, camionneur et père célibataire qui élève sa fille Miska. Quand Michal est sur la route, Miska reste avec sa voisine ukrainienne et sa petite-fille, qui est la meilleure amie de Miska. Lorsque soudainement la nounou ukrainienne meurt, Michal emmène les filles avec lui en voyage en Ukraine pour retrouver sa famille. Le film relate une leçon importante de fraternité entre les filles qui grandissent dans le monde de la périphérie de l’Europe, qui change sous leurs yeux. L’Ukraine, qui pour Lenka est un symbole de maison et d’enfance merveilleuse, va se révéler être un endroit troublé par les épreuves de la vie et les luttes de héros. Michal vit ce voyage imposé comme un temps de croissance pour devenir père et pour voir ce qui est vraiment le plus important dans sa vie. Membres du jury : Juan Carlos Carillo Cal y Mayor, cinéaste et critique (Mexique) ; Aleksandra Mieczyńska, cinéaste et journaliste (Pologne) Président du jury : Dirk von Jutrczenka, pasteur, directeur du forum Kirche Bremen et du département d'éducation religieuse et des médias (Allemagne).
                                Festival DOK Leipzig 2022 : Le Jury inter-religieux décerne son prix à<em> « Une vie comme une autre » </em>de Faustine Cros

Festival DOK Leipzig 2022 : Le Jury inter-religieux décerne son prix à « Une vie comme une autre » de Faustine Cros

Le DOK Leipzig est un festival annuel qui met en avant des documentaires et des films d’animations qui suscitent le débat. L’objectif de ce festival est de mettre au premier plan les valeurs de paix, de tolérance, de dignité humaine et de liberté d’expression que les films peuvent transmettre, ainsi que la signature artistique des cinéastes. Pour sa 65ème édition, le festival a attiré quelque 40.000 visiteurs à Leipzig, en Allemagne, dans les nombreux lieux et cinémas qui ont participé aux projections de films, conférences et événements spéciaux. Chaque année, le jury inter-religieux constitué par SIGNIS et INTERFILM est présent au festival pour remettre son prix. Cette année, le film primé est Une vie comme une autre (A Life Like Any Other) réalisé par Faustine Cros (Belgique - France, 2022). Ce film brosse le portrait d’une femme en désaccord avec son rôle de mère et ce qu’il exige. Il est illustré de façon impressionnante par sa fille maintenant adulte à partir de documents accumulés pendant plus de trente ans. Pour le jury, "Une vie comme une autre est un film émouvant et subtil sur le féminisme, où l’intimité ne perturbe jamais le message, et où l’œil et le cœur de la fille ne prennent jamais le pas sur la vision de la réalisatrice. Le film déconstruit avec virtuosité l’apparente idylle d’une famille, qui nous est présentée à travers des vieux souvenirs vidéo familiaux, des photos de famille et des interviews récentes. La réalisatrice rend visible la réalité souvent dérangeante et méconnue de la condition traditionnelle des mères". Ce prix du Jury inter-religieux est accompagné d’une somme de 1.750 €, offerte conjointement par la Table ronde interreligieuse de Leipzig, l’Oratorium zu Leipzig et le VCH-Hotels Deutschland GmbH - im Verband Christlicher Hoteliers e. V. ainsi que l’hôtel Michaelis - Leipzig. Le Jury inter-relieux de cette année était composé de Karin Becker (Allemagne), Jihane Bougrine (Maroc) et Nicola Galliner (Allemagne) ; il était présidé par Jacques Champeaux (France).