Le Bien-vivre est un modèle alternatif de vie et de coexistence, absolument différent de celui proposé par la société de consommation. Il naît des racines mêmes des peuples originaires de notre continent latino-américain et caribéen.

SIGNIS ALC a reconnu comme mandat prioritaire un impératif éthique, les propositions du Bien-vivre, qui découlent comme une obligation des blessures les plus profondes de nos peuples, telles que la marginalisation, la pauvreté, l'exploitation et l'inégalité. Ces blessures chez des millions d'êtres humains ne peuvent nous laisser indifférents. Ceci s'est accentué avec la pandémie de la Covid, révélant au grand jour le modèle d’un système économique et politique qui a exclu une grande majorité.

Face à cela, il existe un moyen qui peut nous aider à relever ce défi, à rendre la vie plus humaine et plus juste. Il s’agit de ramener notre regard vers les racines de nos peuples originels, sur lesquelles se fonde le Bien-vivre pour vivre bien. Je voudrais aborder trois éléments qui me semblent essentiels non seulement pour notre réflexion, mais aussi pour nos actions urgentes à mener.

Le premier est l'harmonie, avec nous-mêmes et avec ce qui nous entoure, c'est-à-dire avec tous les êtres vivants et inertes qui nous accompagnent dans ce voyage et qui, de cette manière, entrent dans un équilibre et une harmonie avec l'environnement dans son ensemble.

Deuxièmement, nous devons avoir une responsabilité avec notre consommation, c'est-à-dire obtenir ce qui est nécessaire pour notre subsistance, et non pas comme un état presque pathologique de consommer et d'accumuler. La surconsommation a un impact important sur les déchets de notre maison commune.

Troisièmement, je voudrais placer comme axe la communauté, notre source. Comme l'individu a une limite, nous avons besoin d'un réseau qui nous permet de nous interconnecter et de surmonter les vicissitudes que la vie nous impose. Dans la communauté, nous pouvons reconnaître les autres comme notre Autre légitime, et à partir de ce moment-là, nous formons la Communauté, avec une majuscule cette fois, car nous abandonnons alors notre ego pour le mettre au service des autres.

Mais comment faire ? Voilà la question qui reste à résoudre. SIGNIS ALC offre une voie pour y arriver et, en réalité, elle le fait déjà en pratique à travers l’éducommunication, qui reprend les trois éléments que j'ai mentionnés ci-dessus. Nous devons considérer que face aux changements et aux défis récents, nous devons créer de nouveaux paradigmes de lecture qui nous permettent de motiver, d'accompagner et de donner de l'espace aux jeunes du continent, en découvrant qu'il est possible, non seulement de rêver d'un monde plus juste, solidaire et vrai, où nous marchons tous ensemble et où personne n'est laissé de côté. C'est le défi du bien-vivre pour vivre bien.

Alejandro Caro C.

 

Cet article est disponible dans SIGNIS Media: Une région pleine de vie.