Depuis mars 2020, les radios d'inspiration catholique au Brésil font face à un nouveau défi. Avec la crise générée par la pandémie de Covid-19, elles sont confrontées à une pénurie tout en voyant leurs principaux annonceurs se retirer de la programmation par manque de fonds.

Ce phénomène a accru les difficultés financières des stations de radio et entraîné du chômage dans le secteur. La pandémie a été le point culminant de la crise de la radiodiffusion brésilienne, qui souffrait déjà depuis quelques années de la diminution des investissements des sociétés commerciales et des fonds publics.

Outre la pandémie, un nouveau défi est l'émergence de différentes options pour les entrepreneurs et les gouvernements en matière de publicité, notamment l'Internet.

Un journalisme engagé en faveur des questions environnementales, des populations indigènes, des pauvres et d'autres causes sociales est un autre aspect qui semble malheureusement éloigner les investisseurs, en particulier les gouvernements.

Transmettre la vérité est la principale caractéristique des stations de radio catholiques au Brésil, ce qui va parfois à l'encontre des intérêts économiques et politiques. Et, dans ce sens, nous vivons une époque sombre, avec des radios qui sont mises au rebut, qui ne sont plus viables, et d'autres qui sont vendues. 

 

Le rôle du Réseau de radios catholiques 

Dans ce scénario, le Réseau de radios catholiques (RCR), qui représente le secteur auprès de SIGNIS Brésil, a pour rôle de trouver des moyens pour que ces stations continuent à promouvoir l'évangélisation et à s'engager pour une société plus juste et plus fraternelle.

Le RCR est une association de stations de radio liées aux institutions de l'Église catholique, telles que les archidiocèses, les diocèses, les congrégations religieuses et les groupes de laïcs chrétiens.

Outre l'intégration de l'Église au Brésil par le biais de la radio, RCR vise à promouvoir la communion entre les radiodiffuseurs en partageant ce qui est possible sur la réalité actuelle, en respectant toujours la grande diversité continentale du Brésil et les caractéristiques régionales. 

 

Journalisme : communion et partage

Actuellement, deux outils principaux sont utilisés pour le partage et la communion entre les stations du Réseau de radios catholiques : le site web du RCR, où sont disponibles les audios des contenus journalistiques et d'évangélisation des stations, et le Jornal Brasil Hoje (JBH), une émission quotidienne de 30 minutes diffusée du lundi au vendredi.

JBH, qui atteindra bientôt sa dix millième édition, est produit avec la collaboration de nombreuses personnes, comptant sur les reporters des stations de radiodiffusion catholiques des cinq régions du Brésil, et généré par la radio Cultura FM, à Guarapuava, dans l'État du Paraná. JBH est distribué aux autres stations RCR par streaming. 

 

Une lumière parmi les ombres

Si, d'un côté, nous sommes confrontés à des défis, nous devons aussi considérer les opportunités. 

L'isolement social a fait redécouvrir la radio aux gens. Plusieurs radiodiffuseurs rapportent que l'audience a considérablement augmenté, même parmi certains publics qui ne manifestaient pas d'intérêt pour la radio, comme les enfants et les jeunes. 

Cela a incité les entreprises à recommencer doucement à faire de la publicité. Il est donc possible de voir la lumière au bout du tunnel.

Même dans les difficultés, la radio d'inspiration catholique au Brésil restera engagée envers Jésus-Christ, communiquant la foi et promouvant les valeurs pour une société plus juste et plus fraternelle.

 

Jorge Teles

Vice-président du Réseau des radios catholiques 

Directeur de Radio Cultura de Guarapuava (État du Paraná)