Chaque année, SIGNIS examine les candidatures pour des projets de formation, d'équipement et de production dans le domaine des médias pour recevoir une subvention de l’Oeuvre Pontificale de la Propagation de la Foi (OPPF). En 2020, nous avons lancé le portail en ligne  signisprojectapplication.net, passant avec succès d'un processus de candidature sous format papier à un processus de candidature entièrement numérique et permettant aux candidats du monde entier de soumettre plus facilement leurs projets.

L'année dernière, le père Ambrose Pereira, de la Conférence des évêques catholiques de Papouasie-Nouvelle-Guinée, nous a envoyé une proposition d'achat d'équipement audiovisuel pour aider à la réalisation d'un séminaire d'éducation aux médias destiné aux élèves des écoles secondaires catholiques de Port Moresby. Dans cette interview, il explique comment de tels séminaires encouragent les jeunes à être créatifs avec leurs talents et leurs compétences et à influencer positivement les autres.
 

Pouvez-vous nous en dire plus sur l'impact humain que le projet a eu sur votre communauté ? 

Père Ambrose Pereira : Nous avons organisé le séminaire pendant la pandémie sur le thème "L'espoir au milieu du COVID-19". Cela a été très bénéfique pour les étudiants - sans le séminaire, ils n'auraient guère eu la possibilité de réfléchir à la situation et de partager leurs conclusions avec leurs camarades. Après avoir assisté au séminaire, les participants ont compris qu'il fallait envoyer un message d'espérance positif. Ils ont également pu comprendre que chacun devait croire en ce qu'il produit et le vivre dans sa vie. Ce n'est qu'alors que leur message aura l'impact souhaité.

 

Que pouvez-vous nous dire sur la communauté où le projet s'est déroulé ?

Le projet a été réalisé à Port Moresby ainsi que dans d'autres régions de Papouasie-Nouvelle-Guinée, une région qui manque de produits de première nécessité et d'infrastructures, notamment de connectivité. 

 

Quels étaient vos principaux objectifs avec ce projet ?

Nous voulions apprendre aux participants à développer leur esprit critique dans les médias et à être créatifs lorsqu'ils produisent du contenu positif pour inspirer les autres. Ils ont appris que les médias sont une méthode de communication qui peut être utilisée pour informer, éduquer, divertir et surtout inspirer les gens. 

 

Pourquoi pensez-vous que l'OPPF devrait continuer à soutenir ce type de projets ?

L’Oeuvre Pontificale de la Propagation de la Foi joue un rôle essentiel dans ce processus en soutenant financièrement le projet. Et nous devons continuer à le mener à bien car il contribue à former le cœur et l'esprit des jeunes.