Bruxelles, 16 mars 2020 (UNESCO). Dans un rapport intitulé « Une bouée de sauvetage pour l'apprentissage : exploiter la technologie mobile pour soutenir l'éducation des réfugiés », l'UNESCO aborde les défis liés aux niveaux d'éducation des réfugiés et présente des idées qui peuvent servir de guide pour la mise en œuvre future d'initiatives d'apprentissage mobile.

 

Le rapport identifie une gamme variée de projets et de pratiques d'apprentissage mobile sur tous les continents, conçus pour l'éducation de la petite enfance à l'enseignement supérieur, les milieux à faibles et hauts revenus, les environnements urbains et ruraux, et les situations avant, pendant et après que les réfugiés fuient leurs foyers.

 

Il souligne également l'intégration des médias sociaux mobiles et des espaces de messagerie instantanée mobiles dans les concepts éducatifs. Ces plateformes simples, qui sont de plus en plus accessibles aux réfugiés dans des contextes très divers, peuvent contribuer à promouvoir la participation des réfugiés aux cours d'éducation numérique en incluant des étudiants qui ont été auparavant exclus de ces possibilités.

 

L'Agence des Nations unies pour les réfugiés dénombre 25,9 millions de réfugiés dans le monde, le chiffre le plus élevé jamais atteint, dont plus de la moitié ont moins de 18 ans.

 

Cliquez ici pour lire le rapport complet (en anglais).